Industries de carrières : des emplois menacés en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 30/04/2015 - 13:43
Mis à jour le 30/04/2015 - 13:43

Avec une baisse d'activités de -25 à -30% depuis 2007 en Bourgogne Franche-Comté, les professionnels des matériaux de construction doivent faire face à un ralentissement dramatique pour la filière qui regroupe 260 entreprises et quelques 11 700 emplois (directs et induits). Un appel est lancé aux pouvoirs publics.

cp29avril2015def.002.jpeg
Laurent Delafond, président de l'UNICEM en région, s'inquiète. DR

Réaction attendue

PUBLICITÉ

L'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (UNICEM) annonce une nouvelle contraction sur l'ensemble du territoire français pour 2015, avec des estimations à -5% en moyenne (-6% pour le béton prêt à l'emploi et les granulats). Dans ce contexte, les responsables de la filière locale en appellent une nouvelle fois au volontarisme des pouvoirs publics, en demandant des actions d'urgence : pause réglementaire pour alléger la pression administrative sur la filière, déblocage de la construction des logements « gelés » depuis les élections municipales de mars 2014, instauration d'un bonus pour les collectivités qui investiront en 2015, priorité aux solutions constructives locales.

De nombreuses solutions existent. Pour Laurent Delafond, Président de l'UNICEM Bourgogne Franche-Comté, il y a urgence. En cause, les risques à plus court terme pour l'emploi : « au-delà de la réglementation excessive, c'est sur notre problématique économique que nous devons alerter les pouvoirs publics. En dépit d'une conjoncture très mal orientée depuis maintenant 7 ans, les professionnels des carrières et des matériaux de construction ont réussi à contenir et limiter les impacts sur l'emploi ; nous préservons aussi tant bien que mal notre outil de production. Mais les pouvoirs publics doivent accélérer les gestes de déblocages en faveur de la filière. C'est au quotidien que les entreprises se battent sur le terrain, et nous craignons des fermetures de sites dans les prochains mois si rien n'est fait ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.09
nuageux
le 23/10 à 15h00
Vent
1.33 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
83 %

Sondage