La cigogne au bec coincé dans une canette de Coca n'a pas survécu

Publié le 22/06/2023 - 12:05
Mis à jour le 22/06/2023 - 16:09

Mise à jour • Les images d’une cigogne, le bec coincé dans une canette de Coca-Cola en Haute-Saône avait ému et suscité une course contre la montre pour retrouver l’oiseau, devenu le symbole des dégâts de la pollution dans la nature. Elle avait été secourue en Saône-et-Loire et remise au centre Athénas dans le Jura mardi. On apprend ce jeudi 22 juin 2023 par France Bleu Besançon qu'elle n'a pas survécu...

 © TIKTOK PAUL BUBBA / capture vidéo
© TIKTOK PAUL BUBBA / capture vidéo

Ce week-end, Matthieu Orphelin et Hugo Clément avaient  interpellé la marque Coca-Cola sur cette situation.

Selon une information France Bleu Besançon, le centre Athénas a indiqué ce jeudi, que l'animal n'avait pas survécu.

C’est Paul Bubba, ouvrier agricole de 26 ans qui avait repéré l’animal alors qu’il travaillait dans les champs à Charmoille, en Haute-Saône, la semaine dernière : "J’étais en train de faucher et quand on fauche, les cigognes viennent nous voir, elles suivent les engins et ramassent les insectes", a-t-il raconté à l’AFP.

"L’une est arrivée avec une canette de Coca dans le bec", a poursuivi le jeune homme qui a tenté de la secourir sans succès. "J’ai essayé de la choper pour essayer de lui enlever mais je n’ai jamais réussi, c’était un peu frustrant…", a-t-il raconté, pris de pitié pour le "pauvre animal" incapable de boire ou de manger.

L’agriculteur avait pris en photo l’oiseau puis avait posté les images sur le réseau social Tiktok pour "montrer la connerie humaine" : "ça m’a énervé parce que j’en ramasse tout le temps", avait-il dit à propos des canettes, bidons et déchets plastiques répandus dans les champs. "On a déjà eu une vache qui a avalé un sac plastique et qui est morte. Et des collègues ont eu le cas de vaches qui ont mangé des bouts de canettes fauchées, ça leur a percé l’estomac."

Ses images de la cigogne ont connu un succès inattendu, le sort de l’échassier suscitant l’émoi du public.

Habitants en "veille"

Après avoir été vu la première fois lundi 12 juin par l’agriculteur, l’oiseau avait été aperçu quelques jours plus tard à "5-10 kilomètres" de là, à Faverney, puis s’était volatilisé, déclenchant un branle-bas de combat pour le trouver et le libérer de son entrave.

"Des bénévoles se relaient, en plus des agriculteurs et des habitants qui font une veille", a raconté à l’AFP mardi Samuel Maas, ornithologue à la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) de Bourgogne Franche-Comté.

Lundi, le directeur général de la LPO, Matthieu Orphelin, a interpellé Coca-Cola sur Twitter : "La cigogne est une espèce protégée et vous pouvez/devez être exemplaire sur le cas présent".

Sollicitée par l’AFP, l’entreprise avait fait part de sa "tristesse" face à la situation et s'était dite favorable "à l’introduction d’un système de consigne bien conçu pour les canettes et les bouteilles, ce qui encouragerait les gens à les trier en vue de leur recyclage plutôt qu’à les jeter".

Le volatile avait ensuite été aperçu à La Truchère en Saône-et-Loire et avait été secouru mardi après-midi par les pompiers de Tournus. Ils l'avaient remis au Centre Athénas qui soigne et relâche des animaux sauvages dans la nature.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.85
légère pluie
le 23/05 à 12h00
Vent
2.22 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
89 %