Fromage de Franche-Comté : le cahier des charges Label Rouge de l'Emmental Grand Cru change…

Publié le 14/11/2019 - 10:43
Mis à jour le 14/11/2019 - 10:49

Dans un communiqué du 14 novembre 2019, le syndicat de l'Emmental Grand Cru publie les modifications du cahier des charges de son fromage. Ce nouveau texte a été homologué par le ministère de l'Agriculture par arrêté du 6 novembre 2019 paru au Journal officiel du 14 novembre 2019. Voici les changements…

Emmental Grand Cru
©emmental-grandcru.blogspot.com/p/presentation-du-fromage.html
PUBLICITÉ

L'Emmental Grand Cru doit être exclusivement fabriqué dans la région traditionnelle de production, l’est central de la France – Indication Géographique Protégée - qui couvre trois massifs montagneux (les Vosges, le Jura et le Nord des Alpes) et leurs contreforts, où les prairies sont caractéristiques du paysage. L’Emmental Grand Cru est actuellement fabriqué en Franche-Comté avec du lait produit dans le Doubs, en Haute-Saône, dans les Vosges et la Haute Marne.

Les modifications apportées au cahier des charges Label Rouge de l’Emmental Grand cru sont les suivantes :

  • Interdiction de toute matière première issue d’OGM dans l’alimentation des troupeaux de bovins. Cette interdiction est effective depuis le 1er janvier 2019 par anticipation de l’homologation du cahier des charges modifié.
  • Interdiction de tout ingrédient issu d’OGM dans la fabrication de l’Emmental Grand Cru. Pour rappel, les seuls ingrédients autorisés sont le lait cru, les ferments, les présures animales et le sel. Tout additif est interdit.
  • Les conditions de pâturage sont renforcées : les vaches laitières doivent pâturées pendant une période de 6 mois minimum (au lieu de 5 mois auparavant). La surface en herbe (pâturage et affourragement en vert) effectivement attribuée aux vaches laitières est de 3000 m2 au minimum par animal, dont 2000 m2 obligatoirement pâturées.
  • L’alimentation de base du troupeau laitier comprend : l’herbe pâturée, le foin, les regains, les fourrages grossiers, distribués en vert ou fanés, les tubercules et les betteraves. Le mouillage des fourrages secs est interdit, notamment en cas d’utilisation d’une mélangeuse. Les rations sèches restent également interdites. L’alimentation de base doit couvrir au minimum 50% de la matière sèche de la ration totale des animaux.
  • La séparation des troupeaux au sein des bâtiments d’élevage : lorsque des animaux nourris avec des aliments interdits pour le troupeau laitier sont présents dans le même bâtiment d’élevage, une séparation physique est obligatoire au sein du bâtiment.
  • Une modification de la liste des matières premières autorisées dans les aliments complémentaires : sont interdits l’huile de palme et le mono-propylène glycol (sauf prescription vétérinaire pour ce dernier).
  • Toutes les matières premières ne figurant pas dans la liste de celles qui sont explicitement autorisées par le cahier des charges sont, de fait, interdites.

Ces nouvelles dispositions sont applicables à date du 14 novembre 2019.

Infos +

  • L’Emmental Grand Cru est également porteur du cahier des charges IGP (Indication Géographique Protégée) "Emmental Français Est-Central", également en cours de modification (instruction en cours) afin de renforcer le lien du produit à son terroir.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La France interdira le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets fin 2021

Le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets, deux pratiques très controversées utilisées dans l'élevage, seront interdits fin 2021, a annoncé ce mardi 28 janvier 2020 le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, qui doit détailler dans la matinée un plan pour l'amélioration du bien-être animal. Il confirme ainsi officiellement des mesures qu'il avait évoquées en novembre lors d'une interview à la radio.

« Le Bon Sens », une nouvelle page « pour influencer » les candidats à l’élection municipale de Besançon

Depuis novembre 2019, une page Facebook publique a été ouverte par un groupe de personnes ne se revendiquant d'"aucun parti politique" et composé d'"aucune personnalité publique". Son nom : "Le Bon Sens". Ses objectifs : "influencer" les candidates et candidats en course pour la mairie de Besançon et les inviter à "piocher" dans les idées qui y seront proposées.

Christophe Grudler : « Non aux drones américains pour surveiller nos frontières… »

Le député européen de Belfort Christophe Grudler (MoDem), qui vient par ailleurs d'annoncer sa démission de conseiller départemental du Territoire de Belfort, dénonce avec force l'appel d'offres de l’agence européenne Frontex favorisant les drones américains pour la surveillance des frontières en Europe.

Besançon : le Registre des tumeurs du Doubs au CHU reçoit la très bonne note de « AAA »

Le registre des tumeurs du Doubs au CHU de Besançon vient de recevoir la note "AAA", soit la meilleure note de la part du Comité d'évaluation des registres (CER), pour ses travaux d'enregistrement des données, mais aussi de la santé publique et de recherche. Dr Anne-Sophie Woronoff, responsable du Registre des tumeurs du Doubs nous en parle…

Besançon : le Pacte pour la Transition, le « lobby citoyen » pendant la campagne de l’élection municipale 2020

La collectif grand bisontin du Pacte pour la Transition vient de voir le jour à Besançon dans le but de "participer activement à la construction de politiques publiques à la hauteur des enjeux climatiques et sociaux de notre temps". L'occasion de soumettre aux candidats à l'élection municipale de Besançon plusieurs propositions à ajouter à leur programme…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.05
légère pluie
le 28/01 à 15h00
Vent
6.92 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
89 %

Sondage