Le projet de ferme urbaine de Planoise retenu à l'appel à projet national de l'ANRU

Publié le 22/04/2021 - 16:29
Mis à jour le 22/04/2021 - 16:32

Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a dévoilé 48 nouveaux lauréats de l’appel à projets « Les Quartiers Fertiles » ce mois d'avril 2021. La ferme urbaine de Planoise a été retenue.

En novembre dernier, Grand Besançon Métropole a candidaté à l’appel à projet national “Quartiers fertiles” de l’Agence nationale de renovation urbaine (ANRU). Et ce vendredi 16 avril, le projet de ferme urbaine de Planoise a été retenu par l’ANRU parmi les 48 lauréats nationaux.

Quel est l'objectif ?

Ce projet vise à developer une agriculture urbaine. Concrètement, cette ferme occuperait trois hectares laissés libres après la déconstruction de bâtiments dans le secteur des Epoisses. Chauffées par le réseau de chaleur de Planoise des serres pourraient y produire des aliments à destination des habitants du quartier et du territoire.

"Cette future ferme urbaine parfaitement adaptée pour un éco quartier, permettrait de mobiliser fortement habitants et partenaires et tisserait des liens entre les habitants. Elle permettrait aussi de developer une dynamique locale autour de l’agriculture et de l’alimentation durable afin d’améliorer la qualité résidentielle du quartier et d’accompagner sa transformation", explique la Ville de Besançon.

Selon Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, cette opération "prend toute sa place dans le paysage des quartiers" tout "en apportant de nombreux bénéfices" : "A la fois sociaux, pédagogiques et économiques, ils permettent avant tout de favoriser l’accès de tous à une alimentation saine et locale. Plus de 100 fermes urbaines ont déjà été financées avec ce programme et nous poursuivons cette dynamique avec l’ouverture d’un nouvel appel à projets".

Avec L’ANRU, Planoise opère sa mue vers un éco quartier; il en a toutes les qualités : réseau de chaleur, transport en commun, renovation des batiments... Et désormais la participation à l’agriculture urbaine avec ce projet. Les contours précis du projet seront travaillés avec les habitants et les acteurs du quartier et seront adaptés selon le ou les porteurs de projet qui seront retenus. En effet, il s’agit de construire un projet économiquement viable.

Liste des 48 lauréats de la 2ème tranche de l’appel à projets « Les Quartiers Fertiles »

  • Marseille : Les Jardins Tremplin d'Air Bel
  • Marseille : Boucle alimentaire Font-Vert et Cité SNCF
  • Salon de Provence : Serre bioclimatique, jardins de formation professionnelle et jardins partagés
  • Vitrolles : Des restes de l'assiette à la terre et de la terre à l'assiette
  • La Rochelle : Les dunes fertiles – du grain de sable aux graines de vie
  • Périgueux : La boucle FertISLE
  • Besançon : La ferme urbaine de la Planoise
  • Évreux : Les jardins de la solidarité
  • Brest : Ici on cultive...
  • Quimper : Ferme urbaine
  • Grenoble : Ferme urbaine coopérative de Grand'Alpe
  • Saint-Martin-d'Hères : Champiloop – les champignons comme solution
  • Saint-Étienne : La pépinière stéphanoise de l'agriculture urbaine
  • Nantes Métropole : Une ferme urbaine aux Dervallières (financement dans le cadre du dispositif ANRU+)
  • Nantes : Symbiose (financement dans le cadre du dispositif ANRU+)
  • Reims : Développement de l'agriculture urbaine en QPV
  • Maubeuge : L'agriculture urbaine en Val de Sambre, un projet d'innovation social
  • Valenciennes : Projet d'agriculture urbaine sur les sites NPNRU
  • Lens/Liévin/Avion : L'archipel des mines et une fertilité
  • Perpignan : Jardy Vernet – La diagonale verte
  • Strasbourg : Cités Fertiles
  • Mulhouse : Microcircuit d'agriculture urbaine (financement dans le cadre du dispositif ANRU+)
  • Lyon 8 : De la graine à la terre
  • Lyon 9 : La Halle agriculturelle
  • Rillieux La Pape : La ferme des Semailles, la couture verte de la ville
  • Saint Fons : Ville cultivée, ville jardinée
  • Villefranche : Les champs de Belleroche, un quartier jardiné pour faire croître l'autonomie
  • Paris 20e : Fabrique des transitions alimentaires agricoles
  • Canteleu : Notre santé sur place
  • Rouen : La ferme des Hauts
  • Savigny-Le-Temple : Territoire de résilience sociale et alimentaire – les quartiers qui sèment
  • Joigny : Jardin maraîcher d'insertion
  • Blanc Mesnil : La Ferme Vitamine
  • Épinay-sous-Sénart : Cœur de ville
  • Grigny – Grand Paris Sud : Grande Ferme résiliente
  • Sens : Le jardin Corneille
  • Clichy-sous-Bois : La Passerelle
  • Pantin : La serre de Pantin
  • Ivry-sur-Seine : L'agrocité Gagarine Truillot
  • Villeneuve-Saint-Georges : Pépinière de quartier Val-de-Marnaise
  • Cergy : Les gens qui sèment
  • Garges-lès-Gonesse : Projet d'agriculture urbaine multisite et multifonctionnel (financement dans le cadre du dispositif ANRU+)
  • Villiers-le-Bel : Parc Agro urbain (financement dans le cadre du dispositif ANRU+)
  • Sarcelles : Les jardins de Kennedy (financement dans le cadre du dispositif ANRU+)
  • Koungou : Développement d'une agriculture urbaine de Majicavo–Koropa
  • Fort de France : Le parc agri-urbain de la Volga Plage
  • Saint-Benoît de la Réunion : Ti-Mel
  • Saint-Denis de la Réunion : La production locale en milieu urbain tropical
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Lip 1950 – 1975 : une collection de 220 montres aux enchères

La vente, orchestrée par la commissaire-priseur Astrid Guillon se déroulera le samedi 27 novembre 2021 à 14h  à la maison de ventes sise au 3n rue de la liberté. Cette vente aux enchères de plus de 220 montres Lip dont une trentaine de chronographes, datant pour la majorité des années 1950 à 1975, sera également retransmise en direct sur Drouot Live.

Des skateurs bisontins lancent une production de skates made in Franche-Comté !

Sept skateurs fondateurs et membres de l'association déjà bien connue à Besançon Fragile se sont associés pour lancer leur propre production artisanale de planches de skate l'été dernier. Aujourd'hui, 118 skates ont été fabriqués par leur soin dans le petit garage de la maison des parents de l'un des leurs à Dannemarie-sur-Crête. Rencontre avec Jonathan, dit Jésus et Romain, dit La Fusée…

Un nouveau réfectoire et un internat prévu en 2023 sur le site du lycée Victor Hugo à Besançon

Coût : 13,24 M€ • La première pierre du bâtiment de restauration commun aux lycées Victor Hugo et Tristan Bernard de Besançon a été officiellement posée ce jeudi 14 octobre 2021 par Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, Jean Broyer, le proviseur de Victor-Hugo et Yannick Poujet, adjoint chargé du quartier de Planoise. Les travaux devraient se terminer à la rentrée 2023.

L'hôpital St Jacques ne sera finalement pas vendu à Vinci

Le conseil de surveillance de l'hôpital du CHRU de Besançon a eu connaissance ce jeudi 14 octobre 2021 de l'arrêt des négociations avec l'opérateur Adim Vinci pour la vente de l'hôpital Saint-Jacques. La direction précise que le projet de vente "perdure" et que le calendrier de la remontée des activités sur le site de Jean-Minjoz est bien maintenu pour la fin d'année 2024.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.99
couvert
le 19/10 à 6h00
Vent
1.66 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
73 %

Sondage