Lutte contre le cancer et viticulture : François Rebsamen monte au créneau…

Publié le 15/02/2022 - 08:02
Mis à jour le 14/02/2022 - 17:20

Ce mardi 15 février 2022, le Parlement européen se réunira en séance plénière et examinera le rapport du comité spécial sur la lutte contre le cancer (Beating Cancer, BECA). Le maire s’inquiète des conclusions avancées par les rapporteurs et l’impact qu’il pourrait avoir sur le vignoble bourguignon, classé au patrimoine de l’UNESCO.

François Rebsamen © D Poirier
François Rebsamen © D Poirier

Selon François Rebsamen, ce rapport est nécessaire sur le "renforcement de l’Europe dans la lutte contre le cancer – vers une stratégie globale et coordonnée", mais il manque toutefois de "nuance" dans sa partie sur l’alcool, jugeant que "toute consommation de boissons alcoolisées serait nocive, quel que soit le niveau de consommation", est-il précisé. 

Le rapport stipule notamment que "l’éthanol et l’acétaldéhyde contenus dans les boissons alcoolisées sont considérés comme cancérigènes pour l’être humain par le CIRC et qu’en Europe, la proportion estimée de cancers attribuables à la consommation d’alcool s’élève à 10 % pour les hommes et à 3 % pour les femmes". 

Quelles conséquences pour le secteur viticole ?

Souhaitant faire entendre la voix du territoire bourguignon, le maire de Dijon s’est entretenu avec Clément Beaune, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, pour l’alerter sur les risques de conséquences de ce rapport pour le secteur et sa production, si le rapport était approuvé en l’état par le Parlement européen.

"Nous savons que l'alcool consommé de façon abusive peut causer des dégâts et des maladies, y compris, malheureusement, le cancer. Mais si une distinction n’est pas mieux opérée, conformément aux positions constantes de la France, entre une consommation responsable et modérée d’une part, et une consommation excessive et nocive pour la santé d’autre part, alors ce sont des paysages et des savoir-faire, mais surtout des femmes et des hommes perpétuant un travail ancestral qui se trouveraient menacés", déclare François Rebsamen.

Le rapport complet ici 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.71
peu nuageux
le 27/01 à 9h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
80 %