Dijon proposée par la France pour accueillir l'ONU du vin

Publié le 12/07/2021 - 14:34
Mis à jour le 12/07/2021 - 17:49

Le gouvernement français a retenu la ville de Dijon pour accueillir l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), choix qui doit encore être ratifié en octobre par les Etats membres, a-t-on appris ce lundi 12 juillet 2021 auprès de l'OIV et de la municipalité.

"Le ministère de l'Agriculture français vient d'annoncer son choix : la ville de Dijon a été proposée aux Etats membres de l'OIV pour accueillir le futur siège", a annoncé sur Twitter l'OIV.

La capitale bourguignonne était en concurrence avec Bordeaux et Reims pour héberger le site de l'institution à compétences scientifiques et techniques, considérée comme l'"ONU du vin", qui est actuellement basée à Paris. Le maire socialiste de Dijon, François Rebsamen, s'est réjoui de "cette grande ambition" pour sa ville, qui a "su créer une mobilisation collective (...) et a su rassembler le monde du vin et le monde universitaire". "Nous avons proposé un site exceptionnel à 200 m de la Cité internationale de la gastronomie et du vin", qui doit être inaugurée en avril, a fait valoir M. Rebsamen.

A Bordeaux, le président du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB) Bernard Farges s'est déclaré "forcément déçu". "Quand on participe à un match, c'est pour le gagner, là on a perdu", a-t-il réagi sans vouloir s'étendre sur un sujet qui a fait grincer des dents dans le Bordelais où beaucoup pensent que le match était peut-être joué d'avance.

L'OIV est composée de 48 Etats membres et assure disposer d'un réseau de plus de 1.000 experts dans le secteur vitivinicole. C'est l'hôtel d'Esterno, un hôtel particulier dijonnais du XVIIe siècle, qui a été proposé pour héberger le futur siège bourguignon.

"L'assemblée générale de l'OIV se tiendra à Dijon pour valider définitivement le processus fin octobre", a précisé le maire de Dijon, ajoutant qu'il restait "quelques pays à convaincre", dont la Russie.

L'OIV a rappelé sur Twitter qu'"une décision des 48 pays membres par unanimité est requise".

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Nouvelle gouvernance et nouvelles ambitions pour la Vallée de l’énergie

Lundi 22 novembre 2021, le conseil d’administration de la Vallée de l’Energie a renouvelé ses instances de gouvernance. EDF prend la présidence de l’association qui a été confiée à Alain Daubas, d’EDF Bourgogne-Franche-Comté. Il succède à  Jean-Luc Habermacher, de General Electric. Le CA a ensuite élu au poste de vice-président Damien Delmont, dirigeant de la société 3DLM, ainsi que douze membres au bureau exécutif.

Noël à Besançon : des décorations lumineuses particulièrement écolo

Une entreprise qui a développé une matière 100 % biosourcée, fabriquée en circuit court en France, Greenfib, s'est associée à Leblanc Illuminations, concepteur d'éclairage et de décorations lumineuses, pour développer des décorations de Noël éco-responsables dans les villes de Besançon et Bordeaux, a-t-on appris ce mercredi 24 novembre.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.66
chutes de neige
le 02/12 à 12h00
Vent
3.08 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
98 %

Sondage