Montebourg : l'Etat attend des engagements sur l'emploi contre un soutien à la banque PSA

Publié le 18/10/2012 - 10:16
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:26

 Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg attend du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën qu'il s'engage sur le maintien de son outil industriel et sur l'emploi s'il veut obtenir une garantie pour sa filiale bancaire BPF.

PUBLICITÉ

« Les contreparties substantielles qui devront être en face de toute demande de garantie relative à la banque captive PSA sont des contreparties relatives à l’intérêt général« , a fait savoir le ministre au lendemain de l’annonce d’un possible soutien public à BPF, qui souffre des difficultés de sa maison mère.

Ceci comprend « le maintien des outils industriels, la gouvernance de Peugeot et la question de l’emploi nous intéresse aussi », a détaillé M. Montebourg. Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici et M. Montebourg ont annoncé mercredi que le gouvernement étudiait une forme de soutien public à BPF, détenue à 100% par le constructeur automobile français.

Banque PSA Finance souffre actuellement des difficultés de sa maison mère ainsi que de son modèle de financement, qui repose uniquement sur des emprunts bancaires ou sur les marchés.  Le premier groupe automobile européen subit la contraction des ventes de voitures en Europe, son principal marché et ses comptes ont plongé dans le  rouge au premier semestre.

Cette situation l’oblige, selon lui, à fermer son usine d’Aulnay-sous-Bois, en région parisienne, mesure phare d’un plan plus vaste de restructuration qui concerne 8.000 postes en France.

Ce projet a été jugé inacceptable en l’état par le gouvernement et il doit faire l’objet d’une rencontre entre direction, représentants syndicaux et Etat le 25 octobre.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.15
légère pluie
le 18/10 à 0h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1014.45 hPa
Humidité
96 %

Sondage