banque

Retrouvez les dernières informations banque dans la Région Bourgogne-Franche-Comte

Accueil > Tags > banque

Crédit Suisse mis en cause par une massive fuite de donnéesLire plus

Crédit Suisse a hébergé pendant plusieurs décennies des dizaines de milliards d’euros de fonds d’origine criminelle ou illicite, affirme une enquête internationale réalisée par plusieurs médias et diffusée dimanche 20 février 2022, des accusations que l’établissement financier helvète « rejette fermement ».
L’enquête a été menée par l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP), consortium regroupant 47 médias parmi lesquels Le Monde, The Guardian, le Miami Herald, la Nacion, à la suite d’une importante fuite de données remise anonymement il y a un peu plus d’un an au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. Ces données concernent plus de 18.000 comptes bancaires hébergés au Crédit Suisse entre le début des années 1940 et la fin des années 2010 et appartenant à 37.000 personnes ou entreprises, précise le quotidien Le Monde.
« Basée sur une fuite massive d’informations issues de milliers de comptes bancaires administrés par Credit Suisse, (l’enquête) montre qu’au mépris des règles de vigilance s’imposant aux grandes banques internationales, l’établissement, né à Zurich, a hébergé des fonds liés au crime et à la corruption plusieurs décennies durant », écrit le journal.
« 90% des comptes concernés sont aujourd’hui clôturés »
Dans un communiqué, le Crédit Suisse a réagi à ces accusations, affirmant que les données étudiées sont « partielles, inexactes, ou sont prise hors de tout contexte, entraînant une présentation tendancieuse de la conduite des affaires » par la banque. « 90% des comptes concernés sont aujourd’hui clôturés, dont plus de 60% avant 2015 », assure la banque, qui précise par ailleurs « mener l’enquête » concernant la fuite de données.
Au total, ce sont plus de 100 milliards de francs suisses (plus de 95 milliards d’euros) qui sont concernés par les comptes étudiés par le consortium. Les fuites se concentrent principalement sur les pays en développement : en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie et en Amérique du Sud et les clients domiciliés en Europe occidentale ne représentent que 1 % du total, précise le journal.
Infos +
Crédit Suisse, le numéro deux du secteur bancaire helvétique, a été secoué par une série de scandales depuis un an. En mars, la banque a été éclaboussée par la faillite de la société financière Greensill, dans laquelle quelque 10 milliards de dollars avaient été engagés par le biais de quatre fonds, puis par l’implosion du fonds américain Archegos qui a coûté quelque 5 milliards de dollars à la banque.
(AFP)

Anne Vignot choisit les banques vertes : « une discrimination » pour le Mouvement Franche-Comté

Le 20 janvier dernier, la maire de Besançon Anne Vignot a annoncé que la Ville de Besançon allait emprunter auprès des banques engagées dans la réduction de leur empreinte climatique pour financer ses projets en faveur de la transition écologique. Pour Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, parle « boycott » des autres banques et de « discrimination » dans un communiqué du 26 janvier.

Besançon sélectionne des banques « vertes » pour financer ses mesures écologiques

La ville de Besançon va emprunter auprès de banques engagées dans la réduction de leur empreinte climatique pour financer ses projets en faveur de la transition écologique, comme la rénovation énergétique des écoles et des gymnases, a annoncé jeudi 20 janvier 2022 la maire EELV Anne Vignot.

Le président de Credit Suisse démissionne, Axel Lehmann lui succède Lire plus

Le président de Credit Suisse, Antonio Horta-Osório, éclaboussé par des révélations autour des règles de quarantaine qu’il avait enfreint, a démissionné de ses fonctions, a annoncé la banque, choisissant Axel Lehmann pour lui succéder.
M. Lehmann, qui avait rejoint le conseil d’administration début octobre à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire en tant que président du comité de gestion des risques, lui succède avec « effet immédiat« , précise la banque dans un communiqué diffusé dans la nuit de dimanche à lundi.
Pour officialiser sa présidence, le conseil d’administration proposera sa candidature lors de la prochaine assemblée générale prévue pour le 29 avril 2022

Frais bancaires de succession : « des facturations à prix d’or sur le pécule des morts » selon l’UFC Que choisir

Dans un communiqué du 29 octobre 2021, à quelques jours de la Toussaint, l’UFC-Que Choisir s’est penchée sur la tarification ignorée des frais de succession, mais à l’origine d’une manne bancaire d’au moins 150 millions d’euros. Au regard du caractère jugé confiscatoire des tarifs pratiqués en France qui atteignent 233 euros en moyenne, un niveau jusqu’à trois fois plus élevé que celui pratiqué chez nos voisins européens, l’association presse les pouvoirs publics d’intervenir au plus vite.

CHARGER LA SUITE
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.34
couvert
le 25/09 à 3h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %

Sondage