Pénurie de semi-conducteurs: troisième semaine d'arrêt pour la 308 à Sochaux

Publié le 09/04/2021 - 14:11
Mis à jour le 10/04/2021 - 09:01

La production de la Peugeot 308 à l'usine Stellantis (PSA) de Sochaux dans le Doubs sera arrêtée pour la troisième semaine consécutive à partir de ce lundi 12 avril 2021  en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui affecte l'industrie automobile, a-t-on appris vendredi auprès de la direction.

 © Thibaut CHEVALIER  COMMUNICATION SITE DE SOCHAUX
© Thibaut CHEVALIER COMMUNICATION SITE DE SOCHAUX

Le site de Sochaux emploie environ 7.000 salariés permanents.

La "majeure partie" des 700 salariés concernés pourra bénéficier de mesures (formation, remplacement de collègues, affectation temporaire à d'autres sites voisins du groupe...) qui leur garantiront le maintien de leur rémunération, a précisé le porte-parole du site.

La direction a décidé d'annuler l'ensemble des séances de travail de la ligne dédiée à la 308 pour la semaine du 12 au 16 avril, comme elle l'avait fait pour les deux semaines précédentes à partir du 29 mars, a indiqué le porte-parole.

Ce modèle subit plus particulièrement les conséquences sur l'industrie automobile de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, car celle-ci le prive d'une pièce d'alimentation du tableau de bord qui lui est spécifique.

Les trois semaines d'arrêt représentent une perte de production de 6.000 véhicules "308", sans compter les perturbations déjà rencontrées plus tôt dans le début de l'année, a-t-on précisé de source syndicale.

Du fait de l'accumulation des annulations de séances, les salariés vont commencer à dépasser le seuil de déficit d'heures (84 heures) fixé par la modulation du temps du travail chez PSA, au-delà duquel ils basculent en chômage partiel et ne sont donc plus payés à 100%.

Plusieurs mesures ont été mises en place à compter de lundi permettant le maintien intégral de la rémunération, a expliqué le porte-parole: envoi "par anticipation" dans des formations qui étaient programmées dans quelques mois dans le cadre du plan de modernisation de l'usine, remplacement de collègues de l'autre ligne de montage qui sont "incités" à solder leurs congés ou de collègues absents pour cause de garde d'enfants, prêt de personnel par volontariat aux usines Stellantis de Mulhouse (Haut-Rhin) et Vesoul (Haute-Saône).

Les autres productions de Sochaux, Peugeot 3008 et 5008 et Opel Grandland X, que la pénurie de semi-conducteurs a également perturbées, se poursuit pour l'instant normalement, a souligné la direction vendredi.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Lip 1950 – 1975 : une collection de 220 montres aux enchères

La vente, orchestrée par la commissaire-priseur Astrid Guillon se déroulera le samedi 27 novembre 2021 à 14h  à la maison de ventes sise au 3n rue de la liberté. Cette vente aux enchères de plus de 220 montres Lip dont une trentaine de chronographes, datant pour la majorité des années 1950 à 1975, sera également retransmise en direct sur Drouot Live.

Des skateurs bisontins lancent une production de skates made in Franche-Comté !

Sept skateurs fondateurs et membres de l'association déjà bien connue à Besançon Fragile se sont associés pour lancer leur propre production artisanale de planches de skate l'été dernier. Aujourd'hui, 118 skates ont été fabriqués par leur soin dans le petit garage de la maison des parents de l'un des leurs à Dannemarie-sur-Crête. Rencontre avec Jonathan, dit Jésus et Romain, dit La Fusée…

Un nouveau réfectoire et un internat prévu en 2023 sur le site du lycée Victor Hugo à Besançon

Coût : 13,24 M€ • La première pierre du bâtiment de restauration commun aux lycées Victor Hugo et Tristan Bernard de Besançon a été officiellement posée ce jeudi 14 octobre 2021 par Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, Jean Broyer, le proviseur de Victor-Hugo et Yannick Poujet, adjoint chargé du quartier de Planoise. Les travaux devraient se terminer à la rentrée 2023.

L'hôpital St Jacques ne sera finalement pas vendu à Vinci

Le conseil de surveillance de l'hôpital du CHRU de Besançon a eu connaissance ce jeudi 14 octobre 2021 de l'arrêt des négociations avec l'opérateur Adim Vinci pour la vente de l'hôpital Saint-Jacques. La direction précise que le projet de vente "perdure" et que le calendrier de la remontée des activités sur le site de Jean-Minjoz est bien maintenu pour la fin d'année 2024.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.34
couvert
le 18/10 à 21h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
100 %

Sondage