Alerte Témoin

Printemps pourri : des dégâts "considérables" pour les agriculteurs

Publié le 30/05/2013 - 14:28
Mis à jour le 31/05/2013 - 09:23

Les dégâts liés aux inondations et aux intempéries représentent des enjeux financiers "considérables" pour les agriculteurs, a estimé ce jeudi 30 mai 2013 aux Maillys (Côte-d'Or) le vice-président de la FNSEA, Joël Limouzin.Mardi, la FDSEA de Haute-Saône a demandé une reconnaissance des calamités agricoles

dsc_8036.jpg
Image d'illustration ©roman

"Trois semaines après le démarrage des inondations, on voit que les dégâts sur les cultures empirent, et les enjeux financiers vont être considérables car, avec la perte de fourrage, l'élevage est aussi concerné et tout s'enchaîne", a déclaré  M. Limouzin, en visite dans une exploitation agricole touchée par les inondations en mai.

Le vice-président de la FNSEA a demandé que "l'Etat apporte une aide directe aux agriculteurs", notamment par le biais d'un assouplissement sur les charges et les cotisations sociales. "J'interpelle le ministère de l'Agriculture sur l'aspect des calamités agricoles mais aussi le ministère de l'Environnement sur la gestion de l'eau (...) Il y a eu un abandon de l'entretien des rivières et des fossés depuis la loi sur l'eau (votée en 1992, ndlr) et l'urgence est de reconfigurer les berges, il faut agir", a-t-il dénoncé.

Le ministère de l'Agriculture a annoncé vendredi l'extension des mesures d'urgence pour les agriculteurs de l'Aube aux départements de la Marne, de la Haute-Marne, de l'Yonne, de la Côte-d'Or, de Saône-et-Loire et de Seine-et-Marne. Ces mesures prévoient notamment une indemnisation par le Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA) pour les pertes éligibles, et des assouplissements de certaines dispositions de la PAC, notamment en matière de jachère et d'entretien des parcelles.

Selon M. Lavier, il s'agit de "mesures automatiques" en cas de catastrophe naturelle. "Il faut absolument qu'on apporte une enveloppe pour les zones touchées", a-t-il ajouté.  Dominique Michaud, président de la Coopérative d'utilisation de matériel agricole (CUMA) "Robe des champs", qui regroupe 17 producteurs de pommes de terre primeurs, a estimé leurs pertes à "6.000 tonnes sur 8.000".  Outre les inondations, les cultures souffrent d'un excès d'eau, d'un manque d'ensoleillement et des températures basses, selon les agriculteurs.  "On risque de perdre des marchés avec les grandes surfaces, c'est lourd de conséquences", a encore déploré M. Michaud.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.66
légère pluie
le 06/06 à 12h00
Vent
5.28 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune