Odile Faivre-Petitjean

17 articles trouvés

Deux élus réclament l’interdiction des manifestations des Gilets Jaunes le samedi au centre-ville de Besançon

Deux conseillers municipaux MoDem de Besançon Modem Odile Faivre-Petitjean et Laurent Croizier ont envoyé le 20 mars 2019 une lettre au préfet du Doubs, dans laquelle ils s'inquiètent des conséquences des manifestations répétées des « Gilets Jaunes » les samedis au centre-ville de Besançon. Ils demandent à Joël Mathurin "de ne plus accepter de manifestation de Gilets Jaunes le samedi afin de préserver les commerçants qui souffrent..."

« Jean-Louis Fousseret ne nous tend pas la main » selon Jacques Grosperrin

À la veille de l'élection du Conseil communautaire à Besançon, le groupe d'opposition constitué de Jacques Grosperrin, Philippe Gonon, Odile Faive Petit-Jean, et de huit autres conseillers municipaux, souhaite "faire des remarques sur la méthode, la gouvernance" de Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon. Ils annoncent également qu'ils ne participeront pas au vote de l'élection du président du Grand Besançon et n'intégrerons pas des structures telles que le Sybert, le Comité d'appel d'offres, etc.

Les « points forts » du programme de Jacques Grosperrin

Cette semaine, les candidats ont pu s'exprimer sur les grandes lignes de leur programme. Jacques Grosperrin, candidat de la liste d'union (UMP- MoDem, UDI) nous présente  ses idées. Samedi, les candidats donneront leur position sur le rayonnement de Besançon et vous diront pourquoi, selon eux, il faut glisser leur liste dans l'urne dimanche…

Bisonpeint : Odile Faivre-Petitjean prête à saisir un juge d’instruction

“Stupéfaite” d’avoir appris dans la presse ce mercredi  que l’affaire du blog parodique Bisonpeint créé par un collaborateur proche du maire PS sortant puisse être classée sans suite, Odile Faivre-Petitjean réagit. La colistière Modem de la liste d’union de Jacques Grosperrin ne veut rien lâcher et se dit prête à utiliser la saisine expresse d’un juge d’instruction. Après la plainte déposée le  6 mars, son avocat, Me Randall Schwerdorffer, a réclamé en début de semaine au parquet de Besançon que des investigations techniques “urgentes” soient menées sur les serveurs de la Mairie.

Chantal Jouanno, l’atout écolo de Jacques Grosperrin

Après la venue du président de l’UMP Jean-François Copé le 25 février, Jean Lassalle, vice président du Modem le 10 mars dernier, ou encore d'Yves Jégo en décembre 2013,  c'est au tour d'une autre membre reconnue de l’UDI de venir soutenir la liste d’union de Jacques Grosperrin. Chantal Jouanno, secrétaire d'État chargée de l’Écologie puis ministre des Sports sous le gouvernement Fillon, s’est donc rendu pour la première fois à Besançon afin de soutenir celui avec qui elle a travaillé alors qu’elle était au gouvernement. 

Affaire du Bisonpeint : prise illégale d’intérêts ou “non affaire” ?

Trois candidats de la liste d'union UMP-MoDem-UDI menée par jacques Grosperrin en lice pour les municipales à Besançon ont déposé plainte contre un conseiller du maire PS sortant Jean-Louis Fousseret, son épouse et contre X pour avoir créé le Bisonpeint : un blog parodiant la droite locale. Randall Schwerdorffer, l’avocat des trois colistiers réclame l'ouverture d'une enquête et des investigations techniques. En face, Me Jérôme Pichoff, qui défend les intérêts du conseiller mis en cause, parle d’une “non-affaire”. 

Affaire du Bisonpeint : une plainte pour prise illégale d’intérêts

À 15 jours du premier tour des élections municipales, l’affaire du blog parodique “bison peint”  prend un tour judiciaire. Ce jeudi 6 mars 2014 en début d’après-midi Randall Schwerdorffer, l’avocat qui a repris le dossier, a déposé une plainte devant le parquet de Besançon au nom d’Odile Faivre Petitjean et de deux colistiers pour "prise illégale d’intérêt et détournement de fonds publics".

Jean-François Copé : « Les fiefs de gauche qui semblent imbasculables peuvent basculer »

Le président de l'UMP, Jean-François Copé est venu à Besançon ce mardi 25 février pour encourager ses candidats aux municipales de Montbéliard et de Besançon. Hier soir, Jacques Grosperrin, Philippe Gonon, Odile Faivre-Petitjean ainsi qu'une centaine de militants l'ont accueilli à la permanence de la rue de Vesoul. L'occasion pour le patron de l'UMP de taper sur les doigts de la gauche et d'insister sur l'impossible alliance avec le FN. 

CHARGER LA SUITE

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 21.42
nuageux
le 22/04 à 15h00
Vent
3.84 m/s
Pression
1000.311 hPa
Humidité
51 %

Sondage