Toussaint : pourquoi dépose-t-on des chrysanthèmes sur les tombes de nos défunts ?

Publié le 01/11/2022 - 07:30
Mis à jour le 27/10/2022 - 16:13

Par tradition, les Françaises et les Français ont pour habitude de fleurir et d'entretenir les sépultures de leurs défunts le 1er novembre, pour la Toussaint, la veille du jour des morts. À cette époque de l'année, le chrysanthème reste incontestablement la plante privilégiée des cimetières. Un constat confirmé par Le Jardin de Lily, fleuristerie bisontine, avec qui nous avons échangé.

 © Le Jardin de Lily
© Le Jardin de Lily

Pour vous expliquer d'où vient cette tradition, il convient de rouvrir nos livres d'histoire à l'époque de la Troisième République : nous sommes donc en 1919, un an après la fin de la Première Guerre mondiale. Georges Clemenceau, alors président du Conseil des ministres (l'équivalent, de nos jours, du poste de Premier ministre), a appelé tous ses concitoyens à fleurir les sépultures des soldats tombés au front.

Il y a plus de 100 ans, les saisons étaient encore réglées comme du papier à musique. Le froid s'installait bien plus tôt. Il fallait donc se diriger vers des plantes à la floraison tardive. Le chrysanthème, avec sa bonne résistance au gel et sa faible exigence d'entretien, s'est imposé de lui-même. Il s'est donc retrouvé associé au 11 novembre, date de l'armistice. De fil en aiguille, la fleur à pompons a aussi été plébiscitée pour la Toussaint, célébrée quelques jours plus tôt.

À Besançon, le chrysanthème est en tête des ventes

"En cette période de l'année, les chrysanthèmes représentent 60 % de nos ventes" explique Le Jardin de Lily, fleuristerie située au 55 rue de Belfort à Besançon. "Ce sont des plantes très résistantes mais, pour les gens, c'est surtout la tradition qui prime."

Pour le magasin, la diversité proposée est également un atout non négligeable, avec plusieurs couleurs et tailles disponibles. L'aspect local est lui aussi mis en avant, avec une production en provenance d'Arbois, dans le Jura. "On a prévu un stock conséquent. Il est préférable de s'y prendre à l'avance mais il est toujours possible de venir chercher ses plantes au dernier moment."

D'autres plantes de saison pour se démarquer

Parce qu'il n'y a pas que les chrysanthèmes, d'autres plantes arrivent à tirer leur épingle du jeu à l'automne. C'est par exemple le cas de la bruyère, qui s'épanouit à partir du mois d'octobre jusqu'au printemps. Tout comme sa comparse, elle est très résistante au froid et nécessite peu d'entretien. Ses fleurs se déclinent en teintes violettes, rouges blanches et roses.

"Il y a aussi le cyclamen, apprécié pour sa beauté" ajoute Le Jardin de Lily. Robuste, cette plante fleurie apporte des couleurs plus délicates, allant du blanc au violet, en passant par des teintes pastel. Elle symbolise généralement l'amour et la sincérité.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.73
partiellement nuageux
le 18/04 à 21h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
91 %