Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

TGV RHIN-RHONE Un premier voyage avec une pointe à 359,2 km/heure

Trois élus dans le "cookpit" ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Le record de vitesse du jour... ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Avec la cédille... ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Quelques 200 chanceux ont eu le privilège de participer ce jeudi, à partir de la nouvelle gare TGV de Besançon, à la première sortie du TGV Rhin-Rhône avec des passagers. La rame d’essai a frôlé les 360 km/heure.

Publicité

Pour les financeurs de la LGV Rhin-Rhône qui ont répondu à l’invitation de Réseau Ferré de France (RFF) et de la SNCF, c’était le grand jour. Pendant trois heures, ils ont participé au premier voyage du TGV Rhin-Rhône avec passagers sur une centaine de kilomètres entre Villers-les-Pots (21) et Cubrial (25), là où, il y a exactement cinq ans, étaient lancé le plus grand chantier de travaux publics de France sur 140 km.

Premiers à rejoindre la cabine de pilotage, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Franche-Comté, Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et Yves Krattinger, sénateur et président du conseil général de Haute-Saône. Ils ont assisté avec émerveillement à la montée en puissance de la rame jusqu’à 340 km/heure. Les élus viennent de parcourir 94 km en 17 minutes…

« Boire un café debout »

Thierry Zettel, secrétaire général de l’association Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée, qui n’a pas eu droit à une visite dans la cabine, commence à voir le bout du tunnel : « C’est la première fois que je réalise vraiment que ce projet est passé du virtuel au concret. C’est la première fois qu’on prend le TGV Rhin-Rhône, vous vous rendez vraiment compte !».

Après neuf jours d’essais, le train commence à prendre ses aises. Quelques minutes plus tard, il fera une petite pointe à 359,2 km/heure. On est loin du record du monde effectué en 2007 avec 574,8 km/heure au compteur, mais la sensation est déjà impressionnante. « Il faut que nos clients puissent boire un café debout sans le renverser », a expliqué un responsable de la SNCF qui participe aux nombreux tests effectués avant l’ouverture de la ligne le 11 décembre 2011.

« Que des bonnes surprises ! »

La rame TGV équipée pour les essais vérifie et évalue le comportement dynamique de la voie, de la caténaire, de la signalisation, de la télécommunication et les conditions de circulation pour s’assurer du confort et de la sécurité des futurs voyageurs. « Jusque là, nous n’avons eu que des bonnes surprises ! », note avec satisfaction un ingénieur. Au total, le train laboratoire effectuera plus de 60 000 km en trois mois.

La campagne de tests s’achèvera début septembre date à laquelle RFF confiera l’exploitation et la maintenance de la ligne à la SNCF qui formera alors ses conducteurs. La vitesse de croisière commerciale atteindra les 320 km/heure, alors que tous les autres TGV de France, à l’exception de ceux desservant la ligne Paris-Strasbourg, ne dépassent pas la barre des 300 km/heure.

 

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille