10e édition de Earth Hour : les monuments de Besançon seront éteints le 19 mars dès 20 h 30

Publié le 19/03/2016 - 14:16
Mis à jour le 20/03/2016 - 18:54

Cette année, pour sa 10e édition, Earth Hour, extinction des lumières des villes du monde, événement organisé depuis 2007 par le WWF, mettra l’accent sur la lutte contre le changement climatique. Trois mois après la COP21, cette grande mobilisation pour la planète sera cette année l’occasion de rappeler que les engagements pris doivent être tenus. Ce samedi 19 mars 2016, la vague d’extinction d’Earth Hour a débuté aux îles Fidji pour ensuite se répandre sur les 7 continents.

capture_decran_2016-03-18_a_15.06.23.png
capture_decran_2016-03-18_a_15.06.23.png
PUBLICITÉ

L’opération consiste à plonger les monuments emblématiques de notre planète dans le noir pendant une heure afin de promouvoir l’économie d’électricité et, par conséquent, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre le dérèglement climatique.

En France, Earth Hour a donné lieu à plusieurs événements symboliques. Près de 50 villes comme Argenteuil, Aulnay-sous-Bois, Avignon, Besançon, Carcassonne, Chambéry, Grenoble, Marseille, Nancy, Paris, Strasbourg, Toulouse, et bien d’autres, éteindront ainsi leurs monuments emblématiques.

La Ville de Besançon qui s’associe chaque année à cette opération amplifie cette année le nombre de ses monuments éteints, ce samedi 19 mars à  partir de 20h30 et pour toute la durée de la nuit.

Ainsi, la Citadelleles ponts Canot et Battantles quais ainsi que quatre édifices religieux, la cathédrale Saint Jeanl’église Saint Pierrel’église Sainte Madeleine et la Synagogue seront éteints. La city, le parvis Voltaire (Rue de Dole) et le Fort Griffon resteront également éteints. 

La Ville s’est engagée dans un programme de réduction de ses consommations globales d’énergie depuis 2009, avec un objectif de -20% en 2020. Elle met en œuvre un programme d’économie d’énergie qui s’applique notamment à l’éclairage public, avec la mise en œuvre de technologies économes comme les Leds et les régulateurs de tensions.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Jardiniers, avez-vous vu la courtilière ?

Avec sa morphologie pour le moins déroutante et sa taille imposante, la courtilière peut en impressionner plus d’un ! Et pourtant, cet insecte étonnant est en réalité totalement inoffensif. On la trouve dans les jardins et cultures au sol meuble ainsi qu’aux abords de zones humides...le conservatoire botanique a besoin des jardiniers pour recenser l'espèce en Bourgogne-Franche-Comté !

Comment arrive-t-on à détecter les différents pollens dans l’air ?

Thème de la semaine : le printemps #2 • Tous les vendredis, Atmo Bourgogne Franche-Comté diffuse son bulletin de surveillance des pollens. Comment capte-t-on les pollens ?  comment sont-ils différenciés ? Comment fonctionne le capteur installé à Besançon ? Réponses.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 11.17
couvert
le 23/04 à 3h00
Vent
1.18 m/s
Pression
997.284 hPa
Humidité
80 %

Sondage