Accident sur l'A36 vers Belfort : le conducteur du véhicule à contresens est décédé

Publié le 16/01/2015 - 16:42
Mis à jour le 15/04/2019 - 10:10

Ce vendredi 16 janvier, vers 01h00, un accident mortel s'est produit sur l'autoroute A 36 à hauteur de Bermont (Territoire-de-Belfort). Un accident provoqué par la circulation à contresens d'un automobiliste. Ce dernier est décédé. Une jeune fille est légèrement blessée.

09Gendarmeriegendarmesuisse008.JPG
09Gendarmeriegendarmesuisse008.JPG
PUBLICITÉ

Ce dernier avait été signalé peu de temps auparavant pour son comportement dangereux sur l’autoroute, alors qu’il circulait dans le département du Doubs. Dans le cadre de la semaine de la sécurité routière dans le département du Doubs, la gendarmerie de Franche-Comté souhaite revenir sur « le danger immédiat de mortalité que représente ce comportement, hélas trop fréquemment constaté ».

Aux environs de minuit et demi, un chauffeur routier informe d’une conduite dangereuse de la part d’un automobiliste circulant dans le sens Belfort-Montbéliard, à la hauteur de l’aire de repos de Dambenois (Doubs). Quelques minutes plus tard, un autre usager signale un véhicule à contresens, se dirigeant donc vers Belfort. L’alerte était donnée aux unités de gendarmerie et diffusée sur les ondes d’Autoroute-Info. Dix minutes après le premier signalement, le véhicule fautif percutait de plein fouet une voiture arrivant en face, en sens normal de circulation. Un troisième véhicule parvenait à éviter les deux premiers en se déportant vers la droite. Il a heurté un muret mais sans conséquences graves.

Le conducteur du véhicule à contresens est décédé

Dans la violente collision, le conducteur fautif est décédé. Il s’agissait d’un homme âgé de 23 ans, demeurant à Sochaux. La conductrice de l’autre véhicule, une jeune femme âgée de 21 ans, demeurant à Montbéliard, n’a été que légèrement blessée. Le résultat des analyses concernant l’alcoolémie et les produits stupéfiants ne sont pas encore connus en ce qui concerne le conducteur responsable, ils étaient négatifs pour les deux autres conducteurs. L’autoroute a été coupée pendant deux heures dans le sens Belfort-Montbéliard.

Au regard du trafic, les accidents mortels restent rares sur le réseau autoroutier selon la gendarmerie de Franche-Comté. Quelle qu’en soit la cause (imprégnation alcoolique, confusion, erreur, refus de péage), elle précise que « la circulation à contresens constitue un danger de mort immédiat pour les usagers qui peut difficilement faire l’objet de mesures préventives ».

La gendamerie rappelle quelques conseils importants :

  • Si vous constatez qu’un véhicule circule à contresens, arrêtez-vous le plus rapidement possible, mais en toute sécurité, pour donner l’alerte par téléphone (tous numéros d’urgence) ou depuis une borne d’alerte. Précisez-bien votre position et le sens de circulation concerné.
  • Soyez à l’écoute des fréquences radio des sociétés d’autoroute (107.7) ou activez votre info-trafic si votre système audio en est équipé. Vous serez alerté en temps réel et pourrez vous mettre en sécurité.
  • Observez attentivement les panneaux d’affichage lumineux qui relayent les alertes.
  • Dés que vous êtes dans un secteur concerné par une alerte d’un véhicule à contresens, ralentissez votre allure et rejoignez dès que possible l’aire de repos la plus proche où vous serez en sécurité jusqu’à la fin de l’alerte.
  • Soyez concerné quel que soit votre sens de circulation ! L’incident peut avoir été mal signalé et un accident peut être survenu qui peut concerner les voies que vous empruntez.
  • En résumé, faites preuve de la plus grande vigilance et d’une extrême prudence.      
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.54
légère pluie
le 27/05 à 12h00
Vent
3.55 m/s
Pression
1011.47 hPa
Humidité
85 %

Sondage