Le musée des Maisons Comtoises fait le plein de nouveautés pour ses 40 ans !

Publié le 01/04/2024 - 07:00
Mis à jour le 05/04/2024 - 11:06

PUBLI-INFO • Une nouvelle saison s’ouvre à partir de lundi 1er avril 2024 au musée-parc des Maisons comtoises à Nancray. Et cette année est particulière puisqu’elle marque le 40e anniversaire du musée. L’occasion de proposer une programmation très riche et de nombreuses nouveautés à découvrir jusqu’à la fin de l’année…

Il y a tout juste 40 ans, les trois ouvriers de l’Association Folklore comtois entreprenaient les remontages des deux premières maisons : Joncherey, stockée à Lantenne depuis 1976, et Recouvrance, déjà en dépôt à Nancray. Crée en décembre 1983, le musée comtois en plein air commence à prendre forme sur son terrain de Nancray en 1984 avec le remontage des deux premières maisons. Il s’agit d’un nouveau départ pour l’Association Folklore comtois, maître d’ouvrage de ce musée de plein air, après l’inauguration de la maison de Petite-Chaux, le 15 août 1968, disparue dans un incendie le 5 mars 1976.

La nouvelle galerie du machinisme agricole

En 2024, le musée complète sa collection d'édifices ruraux francs-comtois avec le remontage d’un hangar agricole du Haut-Doubs datant des années 1960. Ce type de construction s'est multiplié dans les campagnes françaises après la Seconde Guerre mondiale dans l'élan de la mécanisation et de l'industrialisation de l'agriculture. L'entreprise haut-saônoise Waltefaugle a d'ailleurs fait de ces constructions métalliques sa spécialité. Le hangar qui prendra place au musée sort d'ailleurs des usines de ce fleuron industriel comtois.

© Alexane Alfaro

Au-delà de son intérêt architectural, ce bâtiment agricole constituera le nouvel écrin des machines et outils agricoles du musée aujourd'hui trop peu mis en avant. De la houe à la herse, de la faux à la moissonneuse-batteuse, le visiteur sera amené à découvrir (ou redécouvrir) ces collections de façon immersive et didactique.

  • La galerie est d’ores et déjà ouverte au public

L’art contemporain au musée et les expos à ne pas manquer

  • Zita et Paola

Depuis la saison dernière, l’art contemporain s’est invité au musée sous forme de silhouette boisée avec l’artiste plasticienne Léa Dhordain. Inscrit sur la ligne de crête du musée son interprétation du célèbre tableau « Des glaneuses» de Jean-François Millet (1857), l'artiste développe plus largement le propos initial de cette oeuvre, rattaché à l'histoire de l'art et la ruralité, en incluant sa propre histoire familiale. À la fois monumentale et fragile, une deuxième silhouette, Zita, rejoindra la première, Paola. Elles seront bientôt épaulées par un autre sujet en 2025.

  • Fibra

Le musée accueille l'exposition Fibra conçue par le collectif Amáco, et consacrée aux fibres végétales utilisées dans la construction. Ces ressources renouvelables, à croissance rapide, sont une véritable opportunité pour stocker le carbone que nos sociétés contemporaines rejettent en masse. Elle rend hommage au courage des maîtres d'ouvrages, à la créativité des concepteurs ainsi qu'aux compétences des artisans et entrepreneurs qui ont choisi les fibres végétales.

  • À voir à partir du 13 avril

©

À noter : du 21 septembre au 13 octobre, le musée parc accueillera le festival Photographie Besançon en partenariat avec Grain d’Pixel.

Pendant les vacances de printemps, ce sont les Olympâques !

Le musée a souhaité cette année faire un clin d’œil à l’actualité sportive, et propose des jeux d’adresses durant les vacances de printemps. Il ne sera pas ici question de saut en hauteur ou de natation, mais plutôt de faire preuve d’adresse, d’agilité ou de rapidité en s’essayant aux jeux traditionnels de nos grands-parents.

  • Les dimanches Olympâques (14, 21 et 28 avril)

Les trois dimanches de ces vacances seront des temps fort où les enfants pourront s’adonner à un parcours d’activités ludiques (jeux de pistes dans les maisons ou dans le parc, chasse aux œufs, jeux d’agilité…) agrémenté d’un spectacle ou de lectures. Munis de votre carte, soyez nombreux à venir compléter les épreuves et repartez avec un petit souvenir de cette journée !

  • J’ai planté un œuf (14 avril)

Un jour de printemps, une amie de Fourmi lui offre un oeuf. Un oeuf de poule tout rond, tout doux, tout fragile. Elle lui explique qu’il faut écrire dessus tous ses rêves et ses souhaits pour l’année à venir, et qu’en le plantant dans la terre l’oeuf va pousser et les voeux vont se réaliser. Fourmi est une clowne qui croit en la magie des petites choses, et elle plante l’oeuf. Quelques semaines plus tard, Fourmi rencontre une poule, Ariane, et c’est le début d’une histoire d’amour, de confiance et de respect qui va changer leurs vies.

©

  • Souriez, vous êtes dans le rouge ! (21 avril)

Souriez, vous êtes dans le rouge ! est une forme courte et ludique composée de trois variations sur le terrible destin de la fillette à la galette et au pot de beurre. Sur le mode tragique de la première version, des marionnettes à gaines, morcelées, s’enivrent de la cruauté de la fable et dansent avec la mort. Dans la deuxième version surgit un théâtre d’objets où tout est contraire : une grande chaussure verte, un vieillard, un gentil loup et un vilain petit garçon. Dans la dernière version, la fantaisie propulse l’interprète et son historiette dans une performance amplifiée, avec microphone, pédale sample, boa…

Avec la compagnie Les Boiteux’d’Prod

  • Le Ptiot Raipotot (28 avril)

La compagnie Acide Grenade et Thé Conteuse (Thérèse Grima) s’unissent autour d’un conte originaire du Morvan pour vous emmener au tout début du Monde, découvrir un mythe étiologique relatant l’apparition du feu sur Terre.

Une activité par jour !

En plus des programmes d’animations pour marquer chaque période de l’année, le musée des Maisons comtoises propose des activités tous les jours pour petits et grands dans le but d’apprendre en s’amusant, avec notamment des fabrications artisanales, les rencontres avec les animaux et les fleurs, la découverte de l’histoire des maisons du musée, ainsi que des ateliers pratiques.

Sans oublier les deux escape games sur deux thèmes, deux univers et deux intrigues au choix (sur réservation + tarifs en plus de l’entrée), ainsi que les neuf jeux de piste à faire en famille ou entre amis pour se promener dans le parc en dehors du parcours…

Les temps forts de la saison…

La musique, le cinéma et bien d’autres disciplines s’invitent également au musée tout au long de la saison.

©

Le calendrier des évènements :

  • Nuit des musées le 18 mai,
  • Spectacle équestre le 2 juin,
  • Concert de percussion le 27 juin,
  • Concert folk le 28 juin,
  • Marché de Genne le 12 juillet,
  • Soirée astronomique le 31 juillet,
  • Ciné-concert le 31 août

Toutes les infos et réservations sur www.maisons-comtoises.org

Les vacances ensorcelantes toujours au rendez-vous !

En cette période haute en couleurs pour le parc, le musée traite de la sorcellerie dans tous ces états. Petits et grands revêtent leurs plus beaux déguisements d'apprentis sorciers pour s'aventurer à la guise de spectacles, contes et animations ! Dégustation de pain au charbon ou à la citrouille ou d'une soupe d'ortie cuite a chaudron pour la joie de se réchauffer au coin du feu ! C'est toujours avec un grand plaisir que petits et grands viennent partager ce moment de frissons.

© Ben Becker

De nombreux ateliers de pratiques sont proposés aux fils des jours, et permettent de s'essayer à de techniques traditionnelles, de découvrir des objets insolites tout droit sortis des réserves du musée, de fabriquer de jeux traditionnels...

Pour compléter cette offre d'animations, le musée vous offre deux spectacles différents chaque dimanche.

10 ans après, le retour du marché de Noël !

Le musée des Maisons comtoises n’a pas accueilli de marché de Noël depuis 2014. À l’époque, victime de son succès, l’équipe du musée a décidé de ne pas le renouveler pour des questions de sécurité. Dix ans plus tard, le marché de Noël fera finalement son grand retour en décembre prochain. Entièrement repensé, le marché accueillera des artisans locaux au cœur du musée qui ouvrira exceptionnellement les 7, 8, 14 et 15 décembre 2024.

©

 Infos pratiques

  • Musée des maisons comtoises
  • Rue du Musée, 25 360 Nancray
  • Réouverture lundi 1er avril 2024
  • Site internet : maisons-comtoises.org

Les horaires d’ouverture :

  • Avril : ouvert tous les jours de 10h à 18h
  • Mai – Juin : ouvert tous les jours de 10h à 18h30
  • Juillet – Août : ouvert tous les jours de 10h à 19h
  • Septembre : ouvert tous les jours de 10h à 18h30
  • Octobre : ouvert du lundi au samedi de 11h à 18h les dimanches et les jours fériés de 10h à 18h et tous les jours pendant les vacances scolaires de 10h à 18h.
  • Novembre : ouvert tous les jours de 10h à 18h.

Les tarifs :

  • Adulte : 11,50 €
  • Tarif réduit (étudiant, demandeur d’emploi, handicapé, abonné ginko) : 8,00 €
  • Enfant de 6 à 25 ans : 8,00 €
  • Enfant de moins de 6 ans : gratuit
  • Famille : 35,00 €

Les abonnements :

  • Individuel : 22,00 €
  • Duo : 39,00 €
  • Famille (parents ou grands-parents, et les enfants) : 47,00 €

Dès votre deuxième visite, votre abonnement est amorti !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Le musée des Maisons Comtoises fait le plein de nouveautés pour ses 40 ans !

PUBLI-INFO • Une nouvelle saison s’ouvre à partir de lundi 1er avril 2024 au musée-parc des Maisons comtoises à Nancray. Et cette année est particulière puisqu’elle marque le 40e anniversaire du musée. L’occasion de proposer une programmation très riche et de nombreuses nouveautés à découvrir jusqu’à la fin de l’année…

Charles Belle, source d’inspiration pour un livre et un film…

Si le peintre franc-comtois Charles Belle s’inspire de la nature pour ses oeuvres, c’est à son tour d’être la source d’inspiration dans un livre publié le 1er avril mêlant poésie, peinture, littérature, histoire de l’art et cinéma et dans un film signé François Royet diffusé en avant-première au musée du Louvre à Paris le 13 avril. Focus.

Cumbia, hip hop, jazz electro, pop… Un jeune label sort une compilation 100% bisontine

Fraîchement créé, le label Les Disques du Crochet fondée par l’artiste bisontin Zerolex, va sortir le 3 mai 2024 une compilation musicale intitulée Mosaïque entièrement composée de projets d’artistes de Besançon pour la plupart issus du collectif La Boocle. De la cumbia au hip hop, du jazz électronique à la pop… il y en aura pour les mélomanes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.89
nuageux
le 14/04 à 12h00
Vent
2.59 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
53 %