Affaire Narumi : Nicolas Zepeda Contreras sera-t-il extradé vers la France ?

Publié le 05/03/2020 - 10:13
Mis à jour le 05/03/2020 - 10:14

Le principal suspect selon les enquêteurs français de l'assassinat de Narumi Kurosaki en décembre 2016 sur le campus de Besançon est présenté jeudi 5 mars 2020 devant la Cour suprême de Santiago au Chili qui doit décider de son éventuelle extradition vers la France. Réponse attendue d'ici un mois

© DR  ©
© DR ©

Le 10 octobre 2019, le procureur de Besançon annonçait avoir transmis au Chili la demande d'extradition de Nicolas Zepeda Contreras après 34 mois d'investigations. Pour les enquêteurs, mais aussi pour la famille la Japonaise, le jeune Chilien et ex petit-ami de Narumu Kurosaki est bien l'assassin de Narumi dans une chambre du campus de la Bouloie dans la nuit du 4 au 5 décembre 2016.

La disparition de la jeune femme sera signalée le 13 décembre 2016. Les affaires de Narumi seront toutes retrouvées à l'exception d'une couverture et d'une valise orange. Rapidement les enquêteurs sont convaincus que la jeune femme est décédée.

En dépit d'importantes recherches, le corps n'a jamais été retrouvé. C'est un des points faibles du dossier et ,in fine, le point fort du meurtrier présumé.

La jeune étudiante de 21 ans s’était séparée quelques mois auparavant du jeune Chilien. Elle avait été vue dans un restaurant avec le suspect à Ornans quelques heures avant sa disparition. Le soir même, des étudiants de la résidence universitaire avaient entendu "des cris d’angoisse, de peur et un bruit sourd", avait indiqué en novembre M. Manteaux. Aucune trace de sang n’a été retrouvée dans la chambre et une mort "par étouffement" est envisagée, 

L'ex-petit ami, qui était à Besançon la veille du crime, est rentré au Chili avant que la disparition de l'étudiante japonaise ne soit signalée. Un mandat d'arrêt international avait été lancé à son encontre, mais n'a jamais été mis en œuvre par les autorités chiliennes.

En avril 2019, une délégation bisontine composée notamment du procureur de la République s'était rendue à Santiago du Chili pendant plusieurs jours. Zepeda était resté muet, mais, à cette occasion, la justice française avait pu fournir au Chili de nombreux éléments à charge.

Une certitude : il y aura bien un procès aux Assises du Doubs, probablement dès cette année. La question reste donc celle de la présence ou de l'absence du jeune homme de 29 ans en fonction de la justice chilienne.

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

Quatre audiences

Le Chilien devra répondre au juge Jorge Dahm ce 5 mars à l'occasion de cette première audience publique sur les quatre rendez-vous fixés jusqu'au 26 mars 2020. La famille de Narumi Kurosaki sera également entendue par viso-conférence ainsi que deux enquêteurs bisontins les 18 et 19 mars 2020. La décision devrait être mis en délibéré et la réponse de la Cour suprême attendue d'ici mi-avril.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Affaire Narumi : l’instruction sur le point d’être clôturée

Le dossier d'instruction de l'assassinat de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, en 2016 à Besançon, dont l'ancien petit ami chilien Nicolas Zepeda est l'unique suspect, a été transmis au procureur de Besançon en vue de la clôture de l'information judiciaire, a-t-on appris jeudi 7 janvier 2021. Le procès devra se tenir dans un délai d'un an.

Narumi : Nicolas Zepeda devrait être extradé vers la France le 9 juillet en vue de son procès

Selon un document d'Interpol Chili, le jeune homme de 29 ans, soupçonné d'avoir tué l'étudiante japonaise sur le campus de la Bouloie à Besançon en décembre 2016 sera extradé vers Paris le jeudi 9 juillet dans l'attente du feu vert des autorités sanitaires chiliennes en raison de la pandémie due au coronavirus.  

Justice

Homme criblé de balles à travers une porte à Besançon : le tireur présumé incarcéré

Un homme suspecté d'avoir criblé de balles une porte d'appartement du quartier Planoise à Besançon, blessant grièvement un père de famille, et un complice présumé ont été mis en examen et incarcérés mercredi, a-t-on appris auprès du parquet. Les deux hommes âgés de 19 et 21 ans ont été contrôlés samedi dans les Hauts-de-Seine, alors qu'ils circulaient en voiture pendant le couvre-feu.

Nancy: un procès pour escroquerie s’ouvre avec la diffusion d’un reportage de M6

Le procès de 15 personnes qui comparaissent devant le tribunal de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy pour "escroquerie en bande organisée" à la TVA s'est ouvert lundi avec... la diffusion d'une émission de télévision dans le tribunal. Les prévenus sont principalement originaires d'Espagne, d'Alsace et de Franche-Comté.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.22
couvert
le 26/01 à 18h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
98 %

Sondage