Alerte Témoin

Allergie, asthme : l'ambroisie poursuit sa progression en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 09/07/2020 - 14:42
Mis à jour le 04/08/2020 - 15:24

L’ambroisie, une plante annuelle envahissante dont le pollen est à l’origine de fortes réactions allergiques, est en pleine progression en Bourgogne Franche-Comté. C'est pourquoi l’ARS mobilise les acteurs et informe la population des risques pour la santé...

Dans la continuité de la journée internationale de l’ambroisie (le 22 juin cette année), l’ARS met en ligne sur son site internet des fiches ambroisie par département qui présentent :

  • l’état des lieux des localisations dans le département et leur répartition,
  • les résultats de la surveillance pollinique,
  • le bilan des actions mises en œuvre en 2019 dans le cadre du plan de prévention et de
    lutte départemental, ainsi que les actions prévues en 2020.

Pour en savoir plus sur les fiches de chaque département : www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr/ambroisie-fiches-departementales

Pourquoi lutter contre l’ambroisie ?

L’ambroisie est une plante annuelle envahissante dont le pollen est à l’origine de fortes réactions allergiques. L’allergie à l’ambroisie apparaît après plusieurs années d’exposition à son pollen. Quelques grains de pollens par mètre cube d’air sont suffisants pour déclencher des manifestations allergiques : rhinites, conjonctivites, trachéites, avec, dans 50% des cas, l’apparition de l’asthme ou son aggravation. Dans les zones infestées, 12 à 20% de la population est allergique à l’ambroisie.

Le pic de pollinisation se situe à la fin du mois d’août et peut se prolonger durant le mois de septembre.

Très envahissante, l’ambroisie est en pleine progression dans notre région. Elle colonise tous les milieux et se propage essentiellement du fait des activités humaines : chantiers, déplacements de terre, de matériaux...Les localisations se retrouvent principalement sur les accotements routiers et les parcelles agricoles. L’objectif est donc de réduire l’exposition aux pollens par l’élimination de la plante.

Au-delà de leurs conséquences sur la santé, les ambroisies ont aussi un impact sur l’agriculture. En effet, elles peuvent se développer dans des parcelles agricoles aux dépens des cultures et entrainer des pertes de rendements et des coûts de gestion supplémentaires.

Comment lutter contre l’ambroisie ?

Les huit départements de la région disposent d’arrêtés préfectoraux définissant les plans d’action pour prévenir l’apparition de l’ambroisie et lutter contre sa prolifération. Tous les propriétaires ou gestionnaires de terrains sont concernés et ont l’obligation d’agir.

La prévention repose sur :

  • l’identification des zones infestées ;
  • la mise en place d’une gestion adaptée du sol (installation de membranes textiles, paillis, végétalisation, concurrence, prévision des assolements) ;
  • une vigilance sur le transport de terres (remblais, pneus, outils) ;
  • le transport de récoltes ou de semis souillés par des graines d’ambroisie ;
  • l’inscription dans les actes contractuels (et notamment le Cahier des clauses techniques particulières –CCTP- des marchés publics) d’une clause sur la prévention du risque ambroisie pour les travaux agricoles (drainage, entretien, récolte, ...).

La lutte curative vise l’élimination de la plante, en privilégiant les méthodes non chimiques: arrachage manuel, binage, fauchage, tonte, désherbage thermique, désherbage chimique (en l’absence d’autres solutions).

Que faire si je vois de l’ambroisie ?

Sur ma propriété : je signale et j’agis en éliminant la plante !

Hors de ma propriété et sur un terrain public : je signale ! La commune ou la fédération régionale de lutte contre les organismes nuisibles (FREDON) engageront les mesures d’actions nécessaires.

Trois modes de signalement possibles :

Pour apprendre à reconnaître l’ambroisie, en cas de doute sur l’identification d’une plante, consultez le site du Conservatoire Botanique National de Franche-Comté (CBNFC) conservatoire-botanique-fc.org ou celui de la délégation Bourgogne du CBN du Bassin Parisien délégation de Bourgogne (CBNBP) cbnbp.mnhn.fr/cbnbp/delegation/bourgogne.jsp

Pour toute information sur la lutte, contacter la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON): www.fredonfc.com

Observatoire national des ambroisies : www.ambroisie.info

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Où se baigner en toute sécurité en Bourgogne Franche-Comté ?

carte de baignade • L'Agence Régionale de la Santé de Bourgogne-Franche-Comté appelle les habitants de la région à la plus grande prudence en privilégiant les points de baignade surveillées pour se rafraichir durant les fortes chaleurs. Voici la liste de près de 80 points de baignade naturelle classées en fonction de la qualité de l'eau. 

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Le ministère des Sports a lancé un appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   

Que faire en cas de piqûre de guêpe ?

C'est la saison des guêpes  ! Cet été 2020, avec de très faibles précipitations, est propice à leur développement. De plus, la chaleur facilite la survie des insectes, première nourriture des guêpes. Alors quand il y a piqûre ? Que faire ?  Une piqûre de guêpe  doit être soignée. Pour les personnes allergiques, il faut réagir très vite, car une vulgaire piqûre peut être mortelle. Voici les conseils.

Canicule : interdiction de se baigner dans les lacs et les rivières

Rappel • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

Canicule : de fortes chaleurs jusqu’à mardi en Bourgogne-Franche-Comté

Météo France vient de placer 45 départements, dont la Nièvre et l'Yonne en vigilance orange en raison d'un "pic de chaleur très intense" qui va d'abord toucher vendredi les régions du Sud-Ouest aux Pays de la Loire. 34 autres départements, dont le Jura, le Doubs, la Haute-Saône, la Côte d'Or, la Saône-et-Loire et le Territoire-de-Belfort sont en vigilance jaune. En Bourgogne Franche-Comté, la vague de chaleur doit se poursuivre au moins jusqu'à mardi.

L’agriculture intensive augmente les risques de pandémie (étude)

L'exploitation des terres pour l'agriculture intensive, qui rapproche des humains les animaux sauvages dont l'habitat est dérangé, rend plus probable la survenue de pandémies telles que celle du Covid-19, selon une étude publiée mercredi. Selon cette étude publiée dans la revue Nature, les maladies dont sont porteurs les animaux sauvages ont plus de risque d'être transmises aux humains en raison de l'évolution de l'usage des terres.

Risques d’incendies dans le Jura : les consignes de la préfecture

Département le plus boisé de la région, le département du Jura est un de celui qui a le plus à craindre des feux de forêt alors que le retour d'une canicule est annoncé d'ici la fin de la semaine. La préfecture du Jura appelle à la vigilance et insiste sur les consignes à respecter pour éviter les feux de forêt.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.4
    ciel dégagé
    le 09/08 à 3h00
    Vent
    0.93 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    65 %

    Sondage