Attouchements sur une fillette à la piscine Mallarmé : prison ferme confirmée en appel

Publié le 01/04/2014 - 21:00
Mis à jour le 01/04/2014 - 21:55

Regarder dans les cabines d'essayage les petites-filles se changer, s'exhiber dans une allée de magasin ou s'en prendre à une fillette de 8 ans à la piscine Mallarmé : pour ces faits, un homme de 53 ans a été condamné en appel à six ans de prison ferme et 10 mois de suivi socio-judiciaire. La cour d'appel correctionnel de Besançon confirme ainsi la peine de première instance.

DSC_6941.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

En octobre 2013, le quinquagénaire s’était glissé aux côtés de deux fillettes de 8 et 11 ans dans le petit bassin de la piscine Mallarmé de Besançon. Devant le regard insistant et pervers de l’homme, la plus âgée était allée prévenir son grand-père, en larme.

La plus jeune était restée auprès de l’individu qui l’avait aidée à faire le poirier. D’après le récit de la fillette, il en avait profité pour caresser le sexe de l’enfant et se frotter contre elle.

Le quinquagénaire réfute ces accusations, mais son lourd passé judiciaire – une quinzaine de condamnations pour des faits similaires d’atteintes à la pudeur, d’exhibitions et d’agressions sexuelles sur des mineures, cumulant 25 ans d’emprisonnement – ne joue pas en sa faveur.

En revanche, il reconnaît d’autres faits commis les mois précédents et pour lesquels il comparaissait également :  s’être exhibé dans l’allée d’un magasin de sport de Besançon et avoir regardé à plusieurs reprises des petites-filles se déshabiller dans les cabines d’essayage d’un magasin bisontin.

« Ça ne s’explique pas. Je regrette ce que j’ai fait, moi-même si je pouvais arrêter, je serais plus heureux », a déclaré le prévenu devant la cour d’appel correction, ce mardi 1 avril 2014.

En décembre dernier, le tribunal correctionnel l’avait condamné à 6 ans de prison ferme et 10 ans de suivi socio-judiciaire. La cour d’appel a confirmé cette condamnation, comme l’avait requis l’avocate générale Karine Renaud.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.74
ciel dégagé
le 21/09 à 18h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1014.06 hPa
Humidité
72 %

Sondage