redressement judiciaire

17 articles trouvés
Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Fly, Atlas, Crozatier : la justice se penche sur l’avenir de  « Mobilier européen »

Fly, Atlas, Crozatier : la justice se penche sur l’avenir de « Mobilier européen »

La chambre commerciale du  tribunal de grande instance  de Mulhouse se penche  ce mardi après-midi l'avenir du groupe en difficulté Mobilier européen (enseignes Fly, Atlas et Crozatier). Les enseignes présentes à Besançon devraient être reprises comme tous les magasins Fly et Atlas. Mais ironie du sort, vendredi dernier, le géant du meuble suédois Ikéa posait à Mulhouse la première de son 31e magasin français…. a quelques kilomètres du siège de "mobilier européen"

Fly, Atlas et Crozatier en redressement judiciaire

Fly, Atlas et Crozatier en redressement judiciaire

Sans surprise, la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Mulhouse a placé le groupe Rapp "Mobilier Européen" en redressement judiciaire ce mercredi 17 septembre 2014. En marge de l'audience, une centaine de salariés se sont rassemblés devant le tribunal. sur un total de  de 3 747 emplois, 850 emplois sont réellement en danger...

Pas de reprise pour Mory-Ducros Besançon

Pas de reprise pour Mory-Ducros Besançon

Le site de transports de fret Mory-Ducros est sur le point de fermer définitivement ses portes à Besançon. 65 salariés sont concernés. Dès le mois de mars prochain, les premiers licenciements vont être prononcés, ce sera également le cas dans 38 autres sites du groupe en France. Le repreneur Arcol Industries ne compte pas garder le site bisontin.

Comment l’Imprimerie Moderne de l’Est (IME) peut s’en sortir ?

Comment l’Imprimerie Moderne de l’Est (IME) peut s’en sortir ?

L’imprimeur de Baume-les-Dames (Doubs), IME, placé en redressement judiciaire en août dernier, conduit un plan de rebond qui doit lui permettre de sortir de ses difficultés, liées en partie à la concurrence asiatique et des pays de l’Est. L’équation que l’Imprimerie Moderne de l’Est (IME) doit résoudre est simple : retrouver une rentabilité avec des marges supérieures aux charges. A l’issue d’un plan de départ de 42 personnes, un regroupement de la production est prévu sur son site tout proche d’Autechaux pour rationaliser ses coûts. Explication en compagnie de Laurent Labat, le dirigeant.

L’Imprimerie moderne de l’Est en redressement judiciaire

L’Imprimerie moderne de l’Est en redressement judiciaire

L'Imprimerie moderne de l'Est (IME) qui emploie 215 salariés, dont 195 à Baume-les-dames et 20 à Paris, a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Besançon. La mesure de redressement judiciaire, décidée le jeudi 2 août 2013 , s'accompagne d'une poursuite de l'activité de six mois avant un nouveau point d'étape.

Camponovo en redressement judiciaire : réaction d’une déléguée du personnel

Camponovo en redressement judiciaire : réaction d’une déléguée du personnel

Toujours l’attente. Les délégués du personnel et le patron de Camponovo Jacques Schaer arrivé avec un nouveau plan, étaient convoqués ce lundi matin au tribunal de commerce de Besançon. Le président a placé la librairie en redressement judiciaire avec une période d’observation de six mois. En attendant les salaires du mois de septembre n’ont toujours pas été versés. Ecoutez la réaction de Florence Galiana, déléguée du personnel et qui représente les 39 salariés de la librairie bisontine.

CHARGER LA SUITE
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.59
nuageux
le 22/10 à 15h00
Vent
2.53 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
77 %

Sondage