Bourse, technologies, nouveautés... Quoi de neuf à la rentrée en Bourgogne-Franche-Comté ?

Publié le 01/09/2023 - 18:07
Mis à jour le 02/09/2023 - 07:21

À l'occasion de la rentrée scolaire, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a tenu une conférence de presse au Conseil régional de Dijon, ce vendredi 1er septembre 2023. L'occasion de revenir sur les différents travaux en cours des établissements de la région, les dernières technologiques mises à disposition des élèves et les conditions pour obtenir la bourse. 

Marie-Guite Dufay, Présidente de Région Bourgogne-Franche-Comté et Océane Godard, vice-présidente en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation. © RBFC
Marie-Guite Dufay, Présidente de Région Bourgogne-Franche-Comté et Océane Godard, vice-présidente en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation. © RBFC

Au total, la Bourgogne-Franche-Comté compte environ 129 lycées publics avec un budget consacré égale à 250,58 M€ en 2023. Près de 174 opérations de travaux sont en cours pour un montant de 624,5 M€.

Les travaux en cours dans le Doubs

En 2023, la Région poursuit des opérations initiées ces dernières années. Elles en sont à différents stades d’exécution et concernent des restructurations ou modernisations, du gros entretien, de l’accessibilité et de la sécurisation.

Les principales opérations réceptionnées ou en cours sur l’ensemble du territoire sont listées ci-
dessous par département. Les montants sont indiqués « toutes dépenses comprises » (TDC).

Département du Doubs (25)

Opérations réceptionnées en 2022 :

  • Besançon – Lycée Pasteur : modernisation des bâtiments Ducat – Coût de l’opération :
    10.500.000 €
  • Besançon – Lycée Victor Hugo : remplacement des menuiseries extérieures des bâtiments – Coût
    de l’opération : 2.700.000 €
  • Montbéliard – Lycée Germaine Tillion : déconstruction du bâtiment D – Coût de l’opération :
    760.000 €
  • Montbéliard – Lycée Germaine Tillion : création d'une salle de musculation – Coût de l’opération : 580.000 €

Dans un contexte de hausse des prix, la Région "protège" les plus fragiles

Alors que les familles sont elles aussi très fortement impactées, la Région accentuera ses efforts pour protéger les ménages les plus modestes de la hausse des prix.

Limitation de l’augmentation du prix de la cantine de 0,17 € à partir de janvier 2024.

L’inflation sur les produits alimentaires a été de l’ordre de 15 % sur l’année scolaire 2022/2023. Après une période marquée depuis 2018 par une stabilité des tarifs, l’augmentation de 5 % votée pour 2023 s’est avérée insuffisante face à deux années de forte inflation.

Pour maintenir un niveau de qualité dans les restaurations des lycées, il a été décidé d’augmenter en 2024 les tarifs de restauration et d’hébergement en limitant la hausse à 5 %, soit 0,17 € pour le forfait 5 jours. Ce tarif prendra effet en janvier 2024. Pour un lycée, le repas passera ainsi à 3,58 € pour le forfait 5 jours et à 4,85 € pour les tickets à l’unité.

Tarification sociale pour la restauration et l’internat

Augmentation des aides aux boursiers :

Depuis 2019, la Région accorde une aide financière systématique à tous les boursiers internes et demi-pensionnaires. Les familles perçoivent une aide unique, forfaitaire et annuelle, dont le montant est dégressif en fonction du niveau de bourse de l’élève.

Les aides régionales permettent d’assurer la gratuité de la cantine à près de 6 700 familles et
de l’internat à 860 familles. Pour la deuxième année consécutive, cette aide sera augmentée (pour 2023-2024) pour compenser l’évolution du tarif de la restauration scolaire.

Confortation du nouvel échelon de bourse

Au titre de la tarification sociale, la Région maintient pour la seconde année consécutive le nouvel échelon de bourse pour les ménages qui sont juste au-dessus des plafonds pour obtenir une bourse d’État. Elle augmente le montant de ce coup de pouce pour compenser l’évolution du tarif de restauration et d’hébergement.

Ce sont ainsi près de 1.000 familles supplémentaires qui bénéficieront de ce soutien en plus des 12 000 familles boursières d’État. Ce sont en tout 17 % des familles d’internes ou de demi-pensionnaires (scolarisés dans des lycées publics ou privés sous contrat) qui seront soutenues financièrement par la Région.

Les dossiers seront à renseigner – à compter du mois d’octobre et jusqu’au 15 décembre
2023 – sur une plateforme dédiée, qui permettra aux familles de vérifier leur éligibilité et de
déposer leur demande : aide-lycnon-boursier.bourgognefranchecomte.fr/

À noter : la Région met par ailleurs à disposition des établissements un dispositif d’appui de
200 000 €, qui peut être mobilisé pour répondre, au cas par cas, aux situations délicates des familles dont les enfants ne sont pas boursiers. La Région dégagera au total en 2023-2024 un budget de 3,3 M€ entièrement consacré à l’aide sociale pour la restauration et l’hébergement.

Un transport scolaire régional gratuit pour les élèves ayants droit

La Région assure le transport ou aide financièrement chaque année 126.000 élèves. Ce service est assuré par l’intermédiaire du réseau TER Mobigo Bourgogne-Franche-Comté (5.700 élèves concernés), les lignes routières MOBIGO (11.000 élèves concernés) et plus de 3.000 circuits spéciaux scolaires (107 400 élèves concernés).

Plus de 1.500 élèves sont quant à eux bénéficiaires d’une aide financière lorsqu’aucun transport n’est organisé à proximité du domicile. La Région y consacre pour cette année scolaire 149,4 M€. Dans le cadre de ses renouvellements de marchés, la Région porte une politique ambitieuse en matière de transition énergétique.

En 2023, ce sont 890 véhicules neufs qui circuleront sur le réseau routier MOBIGO :

  • 14 seront des véhicules électriques
  • 10 autocars rouleront au bioGNV
  • 770 autocars circuleront avec des biocarburants (dont 443 en hybride biocarburant)
  • 70 autocars rouleront avec une motorisation EURO VI (diesel) et 26 seront des véhicules
    hybrides

Intégrer l’alimentation locale et bio dans les cantines des lycées

Chaque jour, les agents de la Région confectionnent plus de 60.000 repas, soit 10 millions de repas par an. Proposer une restauration collective de qualité est un objectif ancien puisque l’engagement d’offrir 50 % de produits locaux dans les assiettes a été pris durant le mandat précédent, avant même que la loi Egalim ne soit promulguée.

Pour ce nouveau mandat, la présidente de Région a réaffirmé l’engagement de sa majorité à ce que la restauration scolaire fournisse une alimentation saine pour les jeunes, rémunératrice pour les agriculteurs de la région et accessible à tous.

La Région Bourgogne-Franche-Comté est l’une des premières à avoir mis en place un outil de suivi de l’origine des produits achetés par les lycées (Easylis), lequel permet de connaître l’origine et de mesurer les efforts faits et à faire. Elle développe ainsi un accompagnement renforcé des équipes de restauration.

Une expérimentation à Dijon et à Besançon

Réseau de cuisiniers, installation de matériel adapté pour le stockage et la préparation de produits frais et bruts, formations, mise en valeur des démarches vertueuses, lutte contre le gaspillage alimentaire... : le recours à une alimentation de qualité provenant des circuits courts, dont des produits bio, demande d’activer tous les leviers.

Afin de travailler également à la mise à disposition d’une offre adaptée à la restauration collective des lycées, la Région a lancé en 2022-2023 une expérimentation avec les établissements sur les bassins de Dijon et de Besançon en mettant en place une centrale d’achats pour les produits locaux et bio. Objectif : permettre un meilleur porter à connaissance des besoins pour offrir des débouchés au monde agricole local.

Outil numérique Eclat-BFC : une nouvelle application mobile

Né de la collaboration exemplaire et unique en France nouée entre la Région, les Départements, les communes et les autorités académiques, Eclat-BFC est une plateforme qui propose depuis la rentrée 2019 un espace numérique de travail (ENT) commun aux écoles, collèges et lycées de la région. En 2022, plusieurs développements ont permis d’ajouter de nouveaux services et d’améliorer son fonctionnement.

Désormais, plus de 1.000 établissements bénéficient des services de l’environnement numérique de travail Eclat-BFC. L’outil s’est enrichi cette année d’une nouvelle application mobile pour les parents et les élèves, afin d’en faciliter encore la commodité d’usage.

Nouveauté : la création d'une plateforme de stages

Cette interface permettra l’accès à un minimum de 1.500 offres de stages dans des secteurs variés et sur tout le territoire régional. La plateforme proposera une animation en continu du réseau d’entreprises et de professionnels pourvoyeurs d’offres de stages et « accueillants ». Des contenus pédagogiques dédiés aux entreprises accueillantes et aux stagiaires seront également proposés.

L’outil permettra à tous types de publics en recherche de stage d’accéder à des offres, chacun selon son profil : collégiens, lycéens, étudiants, demandeurs d’emploi ou salariés en reconversion.

L’outil offrira ainsi cinq types de stages :

  • Les stages de découverte (obligatoires et facultatifs, DP3, prépa pro) ;
  • Les mini-stages (hors temps scolaire) ;
  • Les périodes de formation en milieu professionnel en lycée (PFMP) ;
  • Les stages étudiants (obligatoires et facultatifs, en formation initiale et continue) ;
  • Les périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP).

La plateforme de stages sera officiellement présentée, à l’occasion de la rentrée scolaire, au lycée Denis-Diderot à Bavilliers (90), le 4 septembre prochain.

Réalité virtuelle et rencontres avec les professionnels

  • Explore demain, un nouvel outil sous forme d’une plateforme numérique dédiée à l’orientation (pour tout public)

Mis en ligne le 15 mars 2023 à l’occasion de l’inauguration du salon « Explore les métiers », le site Internet « Explore demain » est un nouvel outil produit par le GIP Emfor, avec le  soutien financier de la Région et de l’État.

Pour la première fois, toutes les informations relatives à l’orientation et à la formation sont réunies sur un même outil, accessible à tous les publics, suivant six profils différenciés : collégiens, lycéens, étudiants, alternants, en activité, en recherche d’emploi.
Adresse : www.explore-demain.fr

  • Cléor (pour tout public)

Cet outil permet à tous, jeunes et adultes, de découvrir les métiers selon leurs centres d’intérêt, leurs compétences ou leurs expériences, et accompagne les choix grâce à la mise en relation des informations régionales sur l’emploi, les recrutements et les formations.
Adresse : bourgogne-franche-comte.cleor.org/

  • Pour les élèves de collège et de lycée (et leurs parents) : La Galerie de l’orientation

Cette plateforme rassemble les ressources existantes de l’ONISEP, complétées des informations disponibles en région. Elle met des informations, habituellement payantes, à disposition, gratuitement, des élèves des 530 établissements de la région (collèges et lycées, publics et privés).

Adresse : orientation-bourgognefranchecomte.onisep.fr 

  • Pour les jeunes des collèges et des lycées : mise à disposition de 550 casques de réalité
    virtuelle

Des vidéos immersives tournées dans des entreprises locales de la région

Les casques de réalité virtuelle acquis par la Région dans le cadre de son Plan d’accélération de l’investissement régional (600.000 €) permettent la découverte immersive à 360° de plus de 200 métiers par une expérience sensible et ludique.

Ces casques, dont l’usage est conçu en partenariat avec les autorités académiques, sont alimentés grâce à des environnements virtuels imaginés par l’entreprise Métiers 360. Certaines vidéos sont tournées dans des entreprises de Bourgogne-Franche-Comté, valorisant des spécificités régionales (les métiers d’art, les métiers de l’industrie, de l’agriculture...). En 2022-2023, 145 établissements (collèges, lycées, EREA, CIO...) ont été bénéficiaires de cet outil.

  • Pour les équipes éducatives souhaitant faire découvrir un secteur d’activité ou un métier :
    « Explor’actions métiers »

Cette application, disponible sur l’ENT, permet l’accès, via un moteur de recherche géolocalisé et thématique, à toutes les actions dédiées à la découverte des métiers proposées aux établissements scolaires par des branches professionnelles, entreprises, associations ou organisations. Tous les acteurs proposant des actions de "découverte métiers" peuvent contribuer.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Une trentaine d’entreprises de la filière horlogère réunies à Besançon ce jeudi 30 mai 2024

A l'occasion d'un événement fondateur organisé à Besançon dans les locaux de Francéclat, France Horlogerie a convié, ce jeudi 30 mai 2024, des entreprises de la chaîne de valeur horlogère française (marques de montres, fabricants de composants, sous-traitants, détail...). L'objectif ? Lancer la démarche des grappes d'entreprises.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.25
légère pluie
le 12/06 à 18h00
Vent
2.77 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
49 %