Alerte Témoin

Conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté d'octobre 2017

Publié le 21/11/2017 - 11:50
Mis à jour le 21/11/2017 - 17:37

Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour octobre 2017 viennent de paraître. Dans l’industrie, la production est repartie à la hausse avec de bonnes perspectives. Les coûts d’approvisionnement continuent d’augmenter.  Dans les services marchands, un mouvement de reprise a également été apprécié. Les prix ont légèrement progressé. Les prévisions sont optimistes, selon la Banque de France

1219226502_industrie.jpg
© le secteur automobile et l'industrie ont perdu resectivement -14 et - 15 % d'emplois entre 2002 et 2007

Autres produits industriels (56,9%)

L’activité a progressé en octobre sous l’impulsion d’une forte demande du secteur automobile et du bâtiment. Les livraisons se sont accélérées et ont nécessité une ponction sur les stocks. Les carnets de commandes se sont étoffés et offrent "toujours une excellente visibilité", précise la Banque de France. La hausse récurrente du coût d’achat des matières premières n’est que partiellement répercutée sur les prix de vente. Les effectifs ont été renforcés et de nouvelles embauches sont prévues. La production devrait s’intensifier dans les prochaines semaines. 

Services marchands (44,2%)

L’activité et la demande du mois d’octobre ont progressé. Les prix ont été revus à la hausse dans la majorité des secteurs. Les effectifs ont été renforcés, sauf dans la branche du transport, où une pénurie de main d’œuvre est ressentie. Les perspectives à court terme sont globalement favorables.

Industrie (26,2 %)

La production est globalement ressortie en hausse, portée notamment par les secteurs de la métallurgie et du caoutchouc-plastique. Une augmentation générale et notable des prix des matières premières a été signalée. Les livraisons se sont accélérées, faisant baisser les stocks de produits finis sous leur niveau de longue période. Les effectifs ont progressé. Les flux de commandes ont été dynamiques et ont alimenté des carnets permettant de conserver de très bonnes perspectives de production. 

Matériels de transport (17,3%)

La production a légèrement diminué en octobre alors que les livraisons se sont accélérées, ce qui a permis de résorber les stocks. Le faible recul de la demande n’a pas affecté la bonne tenue des carnets de commandes. Les coûts d’achat des matières premières ont fortement augmenté sans répercussion immédiate sur les prix des produits finis. Les effectifs, notamment intérimaires, ont été réduits, hormis pour la filière automobile où ils se sont légèrement renforcés. Les perspectives sont bonnes. 

Equipements électriques électroniques, informatiques et autres machines (16,0%)

L’activité s’est maintenue à un niveau jugé satisfaisant, bien meilleur que l’année dernière. Le coût des matières premières a poursuivi son augmentation, contrairement aux prix des produits finis qui sont stables. Les flux de commandes se sont raffermis à l’export. Le niveau des stocks s’est réduit. Le recours au personnel intérimaire s’est intensifié et les effectifs, à l’avenir, devraient se stabiliser. Le niveau des carnets de commandes offre une bonne visibilité et la production devrait se maintenir à un rythme soutenu. 

Fabrication de denrées alimentaires et de boissons (9,9%)

La production a, dans l’ensemble, légèrement augmenté en octobre et conserve un niveau élevé. Une demande dynamique a permis de maintenir des carnets de commandes satisfaisants. La hausse des coûts d’approvisionnement tend à s’accélérer. Les effectifs ont été renforcés et devraient l’être encore en novembre. Une progression de la production est attendue.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La FRTP de Bourgogne Franche-Comté se retire du Carrefour des collectivités de Micropolis Besançon

Dans un communiqué du 18 septembre 2020, le président de la Fédération des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté Vincent Martin et le président du Cluster Eco-Chantier Eric Vermot, annoncent leur décision de se retirer de l'organisation de l'édition 2020 du Carrefour des collectivités prévue les 8 et 9 octobre.

Soutiens aux entreprises : quel bilan et quelles nouvelles mesures six mois après le début de la crise ?

Des chiffres et des chiffres. L’Urssaf Franche-Comté, la Direction départementale des Finances publiques du Doubs et la Banque de France du Doubs ont présenté ce jeudi 17 septembre 2020 les nouvelles de mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Occasion de faire un premier bilan chiffré six mois après le début de la crise sanitaire.

Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté : « la relance se fera par les territoires »

Dans un communiqué du 16 septembre 2020, le président de la fédération des travaux publics de Bourgogne Franche- Comté Vincent Martin évoque l'attente d'une mise en œuvre "rapide" du plan de relance dans les territoires. Suite au confinement, les entreprises de travaux publics constatent aujourd'hui une baisse d'activité 25%.

Risque de fermeture administrative de bars à Besançon : le BBRBU demande une table ronde « en urgence »

Suite à l'annonce du préfet du Doubs le 15 septembre sur des fermetures administratives de bars où les gestes barrière ne sont pas respectés, l'association des Bars Boîtes Restos de Besac Unis (BBRBU) demande l'organisation d'une table ronde en urgence en réunissant "au plus vite" les représentants de la Ville, de la Préfecture, de l'ARS et tous les gérants de débits de boisson qui le souhaitent.

Métiers d’Art : Émilie Barbier, ébéniste bourguignonne remporte le prix régional

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de région BFC organise, chaque année, le prix métiers d’art, à destination des professionnels des métiers d’art, qu’ils soient chefs d’entreprises ou salariés d’une entreprise immatriculée au Répertoire des Métiers. C'est Emilie Barbier, ébéniste dans l’Yonne qui a obtenu le prix régional 2019.

Covid-19 et évènementiel : La Rodia en « alerte rouge » à Besançon. Pourquoi ?

Mardi 15 septembre, la tour de La Rodia était en rouge comme de nombreuses salles de concerts et de spectacles en France. Pourquoi ? Les prestataires du secteur de l'évènementiel sont au bord du gouffre suite à la crise sanitaire de la covid-19. Le syndicat professionnel de prestations techniques lance l'"alerte rouge"…

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.4
    légère pluie
    le 20/09 à 18h00
    Vent
    0.21 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    45 %

    Sondage