Conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté d'octobre 2017

Publié le 21/11/2017 - 11:50
Mis à jour le 21/11/2017 - 17:37

Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour octobre 2017 viennent de paraître. Dans l’industrie, la production est repartie à la hausse avec de bonnes perspectives. Les coûts d’approvisionnement continuent d’augmenter.  Dans les services marchands, un mouvement de reprise a également été apprécié. Les prix ont légèrement progressé. Les prévisions sont optimistes, selon la Banque de France

1219226502_industrie.jpg
© le secteur automobile et l'industrie ont perdu resectivement -14 et - 15 % d'emplois entre 2002 et 2007
PUBLICITÉ

Autres produits industriels (56,9%)

L’activité a progressé en octobre sous l’impulsion d’une forte demande du secteur automobile et du bâtiment. Les livraisons se sont accélérées et ont nécessité une ponction sur les stocks. Les carnets de commandes se sont étoffés et offrent « toujours une excellente visibilité », précise la Banque de France. La hausse récurrente du coût d’achat des matières premières n’est que partiellement répercutée sur les prix de vente. Les effectifs ont été renforcés et de nouvelles embauches sont prévues. La production devrait s’intensifier dans les prochaines semaines. 

Services marchands (44,2%)

L’activité et la demande du mois d’octobre ont progressé. Les prix ont été revus à la hausse dans la majorité des secteurs. Les effectifs ont été renforcés, sauf dans la branche du transport, où une pénurie de main d’œuvre est ressentie. Les perspectives à court terme sont globalement favorables.

Industrie (26,2 %)

La production est globalement ressortie en hausse, portée notamment par les secteurs de la métallurgie et du caoutchouc-plastique. Une augmentation générale et notable des prix des matières premières a été signalée. Les livraisons se sont accélérées, faisant baisser les stocks de produits finis sous leur niveau de longue période. Les effectifs ont progressé. Les flux de commandes ont été dynamiques et ont alimenté des carnets permettant de conserver de très bonnes perspectives de production. 

Matériels de transport (17,3%)

La production a légèrement diminué en octobre alors que les livraisons se sont accélérées, ce qui a permis de résorber les stocks. Le faible recul de la demande n’a pas affecté la bonne tenue des carnets de commandes. Les coûts d’achat des matières premières ont fortement augmenté sans répercussion immédiate sur les prix des produits finis. Les effectifs, notamment intérimaires, ont été réduits, hormis pour la filière automobile où ils se sont légèrement renforcés. Les perspectives sont bonnes. 

Equipements électriques électroniques, informatiques et autres machines (16,0%)

L’activité s’est maintenue à un niveau jugé satisfaisant, bien meilleur que l’année dernière. Le coût des matières premières a poursuivi son augmentation, contrairement aux prix des produits finis qui sont stables. Les flux de commandes se sont raffermis à l’export. Le niveau des stocks s’est réduit. Le recours au personnel intérimaire s’est intensifié et les effectifs, à l’avenir, devraient se stabiliser. Le niveau des carnets de commandes offre une bonne visibilité et la production devrait se maintenir à un rythme soutenu. 

Fabrication de denrées alimentaires et de boissons (9,9%)

La production a, dans l’ensemble, légèrement augmenté en octobre et conserve un niveau élevé. Une demande dynamique a permis de maintenir des carnets de commandes satisfaisants. La hausse des coûts d’approvisionnement tend à s’accélérer. Les effectifs ont été renforcés et devraient l’être encore en novembre. Une progression de la production est attendue.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.76
ciel dégagé
le 18/06 à 0h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1017.03 hPa
Humidité
92 %

Sondage