Conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté d'octobre 2017

Publié le 21/11/2017 - 11:50
Mis à jour le 21/11/2017 - 17:37

Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour octobre 2017 viennent de paraître. Dans l’industrie, la production est repartie à la hausse avec de bonnes perspectives. Les coûts d’approvisionnement continuent d’augmenter.  Dans les services marchands, un mouvement de reprise a également été apprécié. Les prix ont légèrement progressé. Les prévisions sont optimistes, selon la Banque de France

1219226502_industrie.jpg
© le secteur automobile et l'industrie ont perdu resectivement -14 et - 15 % d'emplois entre 2002 et 2007
PUBLICITÉ

Autres produits industriels (56,9%)

L’activité a progressé en octobre sous l’impulsion d’une forte demande du secteur automobile et du bâtiment. Les livraisons se sont accélérées et ont nécessité une ponction sur les stocks. Les carnets de commandes se sont étoffés et offrent « toujours une excellente visibilité », précise la Banque de France. La hausse récurrente du coût d’achat des matières premières n’est que partiellement répercutée sur les prix de vente. Les effectifs ont été renforcés et de nouvelles embauches sont prévues. La production devrait s’intensifier dans les prochaines semaines. 

Services marchands (44,2%)

L’activité et la demande du mois d’octobre ont progressé. Les prix ont été revus à la hausse dans la majorité des secteurs. Les effectifs ont été renforcés, sauf dans la branche du transport, où une pénurie de main d’œuvre est ressentie. Les perspectives à court terme sont globalement favorables.

Industrie (26,2 %)

La production est globalement ressortie en hausse, portée notamment par les secteurs de la métallurgie et du caoutchouc-plastique. Une augmentation générale et notable des prix des matières premières a été signalée. Les livraisons se sont accélérées, faisant baisser les stocks de produits finis sous leur niveau de longue période. Les effectifs ont progressé. Les flux de commandes ont été dynamiques et ont alimenté des carnets permettant de conserver de très bonnes perspectives de production. 

Matériels de transport (17,3%)

La production a légèrement diminué en octobre alors que les livraisons se sont accélérées, ce qui a permis de résorber les stocks. Le faible recul de la demande n’a pas affecté la bonne tenue des carnets de commandes. Les coûts d’achat des matières premières ont fortement augmenté sans répercussion immédiate sur les prix des produits finis. Les effectifs, notamment intérimaires, ont été réduits, hormis pour la filière automobile où ils se sont légèrement renforcés. Les perspectives sont bonnes. 

Equipements électriques électroniques, informatiques et autres machines (16,0%)

L’activité s’est maintenue à un niveau jugé satisfaisant, bien meilleur que l’année dernière. Le coût des matières premières a poursuivi son augmentation, contrairement aux prix des produits finis qui sont stables. Les flux de commandes se sont raffermis à l’export. Le niveau des stocks s’est réduit. Le recours au personnel intérimaire s’est intensifié et les effectifs, à l’avenir, devraient se stabiliser. Le niveau des carnets de commandes offre une bonne visibilité et la production devrait se maintenir à un rythme soutenu. 

Fabrication de denrées alimentaires et de boissons (9,9%)

La production a, dans l’ensemble, légèrement augmenté en octobre et conserve un niveau élevé. Une demande dynamique a permis de maintenir des carnets de commandes satisfaisants. La hausse des coûts d’approvisionnement tend à s’accélérer. Les effectifs ont été renforcés et devraient l’être encore en novembre. Une progression de la production est attendue.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.29
couvert
le 21/10 à 15h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
93 %

Sondage