Contribuez à l'inventaire des plantes printanières de Franche-Comté !

Publié le 17/03/2021 - 09:20
Mis à jour le 18/03/2021 - 14:47

Le printemps arrive, et avec lui les premières fleurs ! Jonquille, nivéole, crocus... le moment est idéal pour repérer les premières plantes printanières, et améliorer la connaissance de la répartition de ces espèces de la région en collaboration avec le conservatoire botanique national de Franche-Comté.

En ce début d’année 2021, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés invite les habitants à participer au recensement à grande échelle de la flore printanière de Franche-Comté. Objectif : améliorer la connaissance de la répartition de ces espèces, très communes et pourtant souvent mal connues !

Pour suivre l’évolution de notre biodiversité régionale et savoir si une espèce est menacée ou non, il est nécessaire de connaître l’espèce et sa répartition mais aussi l’évolution de celle-ci dans le temps. Pour certaines espèces, pourtant très communes, le Conservatoire botanique ne possède qu’un nombre limité de données et il devient alors difficile d’en faire une bonne évaluation. C’est le cas de plusieurs plantes printanières, pour lesquelles un travail d’inventaire est nécessaire. Un énorme chantier en perspective !

Vous pensez peut-être que celles que vous rencontrez lors de vos promenades sont nécessairement connues du Conservatoire botanique ? Détrompez-vous, ces espèces printanières disparaissent souvent totalement après floraison et les inventaires estivaux ne permettent plus de les repérer... C'est pourquoi nous avons besoin de vous ! C'est le moment d'ouvrir l'oeil et de noter toutes les plantes vernales que vous pourrez identifier.

Info +

Pour participer, vous trouverez sur le site du Conservatoire botanqiue national de Franche-Comté, un formulaire en ligne qui vous permettra de signaler chacune de vos observations. Régulièrement, l'association mettra également à l’honneur une plante de printemps, afin de vous présenter cette espèce et d'identifier les zones manquantes sur sa carte de répartition...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Journée nationale la qualité de l’air ce jeudi 14 octobre

Ce 14 octobre 2021 se tiendra la 7° édition de la "Journée nationale de la qualité de l’air", organisée par le ministère de la Transition Écologique, en partenariat avec le réseau national des Associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’Air (AASQA). Pour rappel, Atmo Bourgogne-Franche-Comté, est la structure agréée par le ministère en charge de l’environnement qui surveille la qualité de l’air dans la région.

Fin des emballages plastiques au 1er janvier 2022 : la liste des fruits et légumes concernés

Bientôt finies, les courgettes en barquette : dès 2022, de nombreux fruits et légumes frais non transformés ne pourront plus être vendus sous plastique en France, avec des tolérances jusqu'en 2026 pour les plus fragiles comme les fruits rouges, selon un communiqué du gouvernement lundi 11 octobre.

Bourgogne Franche-Comté : une nouvelle enquête participative pour étudier la répartition des escargots sur le territoire

Après une enquête menée en 2020 sur les escargots de jardins avec la participation d'habitants de Bourgogne Franche-Comté, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté - Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI) lance une nouvelle étude cette année pour connaître au mieux la répartition des différents mollusques régionaux. Ouvrez l'oeil !

Herbes folles en ville : un chercheur franc-comtois dit « mille fois oui »

Les herbes qui poussent librement dans plusieurs villes de France dont Besançon réjouissent certains, quand d'autres les accusent d'engendrer divers problèmes. Questionné sur ce sujet lundi dernier, Emmanuel Garnier, directeur de recherche au CNRS au laboratoire Chrono-environnement à l'Université de Franche-Comté, nous affirme que ces herbes rebelles sont essentielles… mais pourquoi ?

Une journée sans voiture à Besançon… et après ?

Le week-end s'annonce bucolique, sportif, nature et sans voiture ! Tout du moins le samedi 25 septembre 2021. A l'occasion de la semaine de la mobilité, du troisième temps fort du festival outdoor Grandes Heures Nature samedi et de Tout Besançon Bouge dimanche à Chamars, la Ville de Besançon a souhaité organisé la première journée sans voiture.

Le Muséum de Besançon va réintroduire 290 Écrevisses des torrents dans la nature

Accompagné de l'Office français de la biodiversité (OFB), le Muséum de Besançon s'apprête à réintroduire dans un ruisseau des Vosges du Nord 290 Écrevisses des torrents juvéniles dont l'espèce est en danger critique d'extinction, a-t-on appris ce jeudi 23 septembre. Cette opération s'inscrit dans le cadre du plan de sauvegarde "Espèces animales en danger au sein de la Réserve de biosphère transfrontalière (RBT) (Vosges du Nord) – Pfälzerwald (Allemagne)".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.32
partiellement nuageux
le 20/10 à 0h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
85 %

Sondage