David Baudiquey : "Vive la crise ! "

Publié le 07/04/2009 - 10:30
Mis à jour le 07/04/2009 - 10:30

Dirigée depuis 2000 par David Baudiquey, BATILOR (Bâtiments et Logements Résidentiels), implantée à Ecole-Valentin dans le Doubs, est spécialisée dans la vente et la construction de maisons individuelles en secteur diffus, essentiellement en région Franche-Comté. Son président, David Baudiquey a répondu à nos questions sur la crise qui secoue actuellement l'économie mondiale.

1239094339.jpg
David Baudiquey ©dr
PUBLICITÉ

1. Quel est l’impact de la crise sur le secteur de la construction ? 

 Le secteur de la construction de Maisons Individuelles est depuis quelques mois entré dans la crise avec un recul de l’ordre de 25% par rapport au 1er semestre 2007.

Il est évident que s’engager dans un projet de construction nécessite une confiance importante en l’avenir, pour s’assurer une capacité à rembourser un emprunt sur une durée de 20 à 25 ans, c’est-à-dire sur une durée qui parait longue au départ.

C’est précisément cette confiance qui fait défaut actuellement, plus que les prétendues retenues des banques à distribuer des prêts.

2. Alors pourquoi ce slogan « VIVE LA CRISE » ? :

Si ce slogan peut certes paraître ironique pour ceux qui sont vraiment en difficulté, notre action est plutôt destinée à relever le moral de ceux qui ne le sont pas, et qui pour autant, sombrent dans le marasme ambiant, et contribuent à l’augmentation de la crise.

Quand certains journaux titrent en couverture comme je l’ai vu récemment « et si la Suisse s’écroulait ? », le phénomène est dévastateur tant pour ceux qui sont en difficulté puisqu’ils ont l’impression pour le coup qu’ils ne pourront pas s’en sortir, que pour ceux qui n’ont pas de problèmes, mais que le catastrophisme paralyse et angoisse :

Pourquoi les autres sont touchés et pas moi ? Quand cela va t’il m’arriver ? Et si le soleil ne se levait pas demain ? Et si la terre s’arrêtait de tourner ?…

3. Selon vous est-ce le bon  moment pour acheter ?

Oui, c’est le moment d’acheter et pour ceux qui peuvent prétendre devenir propriétaire : vive la crise.

En effet, chacun sait que quand le bâtiment va, tout va, et pour cela les plans de relance du gouvernement n’ont jamais été aussi ambitieux :

A/ Doublement du prêt à taux zéro, qui constitue un pilier majeur pour les jeunes qui veulent se lancer (jusqu’à 47 000 € à taux zéro)

B/ Crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt payés par les accédants à la résidence principale

C/ Doublement des mesures précédentes lorsque la maison répond aux performances thermiques fixées par la règlementation thermique 2012 « Maison Basse Consommation »(BBC).

D/ Taux d’intérêts en baisse (on se rapproche à nouveau des 4%)

E/ Enfin, la crise a stoppé l’inflation des prix des terrains et des matériaux, ce qui compte tenu de la baisse des taux d’intérêts, permet de ré augmenter l’enveloppe finançable pour les acquéreurs.

4. Ces garanties devraient donc permettre au secteur de la construction de trouver un second souffle ?

Actuellement, le vrai danger réside dans le fait que nombre d’acteurs peu scrupuleux, vont, sous prétexte de faire une offre la moins chère possible, évincer totalement ces garanties de leur argumentaire de vente, et ainsi faire prendre des risques considérables à des acquéreurs qui peuvent voir leur rêve se transformer en cauchemar.

Gare donc à rencontrer des conseillers plus que des vendeurs, car c’est l’avenir de toute la famille qui est en jeu, dans ce formidable projet que constitue la construction d’une Maison Individuelle, rêve de la majorité des Français.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.52
légère pluie
le 18/10 à 9h00
Vent
5.17 m/s
Pression
1013.17 hPa
Humidité
91 %

Sondage