Pour Alain Joyandet, Les Républicains ont "urgemment besoin d'un leader"

Publié le 12/04/2022 - 11:38
Mis à jour le 12/04/2022 - 13:13

Réaction •

Le sénateur Les Républicains de la Haute-Saône a tenu à s’exprimer à travers un communiqué de presse ce 12 avril 2022 suite au premier tour de l’élection présidentielle.

 © FBK Joyandet - benoit Grand Angle
© FBK Joyandet - benoit Grand Angle

Selon Alain Joyandet, la défaite du parti Les Républicain est imputée à la stratégie adoptée par sa famille politique. Il explique qu’après avoir poussé Laurent Wauquiez vers la sortie (lui interdisant de se relever des Européennes) une "règle curieuse" a été imposée aux candidats pour participer à l’élection du Président des Républicains en 2019 : "ils devaient s’engager à ne pas convoiter l’Élysée en 2022 !". 

Pour le sénateur, cette règle n’a permis de présenter qu’un "candidat totalement impréparé" : "Ce fut la double faute qui est à l’origine de nos déboires. Comment "fabriquer" un présidentiable entre le 4 décembre et le 10 avril de l’année suivante ? Notre candidate l’a vite compris", précise-t-il en indiquant que Valérie Pécresse l’avait expliqué le 14 mars 22 devant le Groupe des Républicains au Sénat. 

Le sénateur note également l’élection d’un président "intérimaire" en 2019 sans "réelle" concurrence suite à la règle en place…

"Nous avons besoin d’un leader"

Alain Joyandet, affirme que LR ont "urgemment besoin d’un leader et pas d’une collégialité inopérante" : "Cette fois, utilisons les 5 ans à venir pour en faire un gagnant. Il faudra donc organiser des élections internes pour désigner le Patron de notre parti, le plus vite possible, après une période de deuil la plus brève. Cela afin de coller à nos institutions telles que nous les avons modifiées". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.07
nuageux
le 17/05 à 6h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
97 %

Sondage