Enquête flore : tentez de repérer la cardamine des prés !

Publié le 10/04/2021 - 10:30
Mis à jour le 15/04/2021 - 17:36

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l’une de ces espèces… Ce week-end, zoom sur la cardamine des prés !

Le printemps est installé, et avec lui les premières fleurs… Le moment est idéal pour se mettre en quête des premières plantes printanières et participer à leur inventaire afin d’améliorer ensemble la connaissance de la répartition de ces espèces en Franche-Comté !

Cette semaine, zoom la cardamine des prés

Les cardamines font partie de la famille des Brassicacées, possédant des fruits (siliques) très allongés. La cardamine des prés est une plante vivace de 20-50 cm. Elle est caractérisée par de grandes fleurs (1-2 cm de diamètre) rose lilacé (rarement blanches), des feuilles de la tige (creuse) constituées de 6-12 paires de folioles étroites, la terminale plus allongée.

Risques de confusion

Le risque de confusion est très faible au moment de la floraison.

Un peu d'histoire

La cardamine des prés porte, en Franche-Comté, les noms populaires de cresson de St-Georges, cresson de St-Vernier, cresson des vignes. Elle était autrefois consommée avec la Doucette des vignes.
Plante stimulante, diurétique et antiscorbutique.

Une plante et un papillon

Un joli papillon printanier, l’aurore (Anthocharis cardamines L.) dépose ses œufs sur les cardamines. Il serait intéressant de noter sa présence en l’indiquant dans les commentaires du formulaire.

Où la chercher ?

La cardamine des prés aime la lumière (héliophile) ; elle est à rechercher dans les prairies, les bordures et allées forestières fraîches mais également les milieux humides et les sources.

Répartition

La carte de répartition de cette espèce est amenée à évoluer au fur et à mesure de l'enquête. Elle sera remise à jour sur le site web du Conservatoire botanique national de franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés :
En savoir plus et participer !

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Dans le Doubs, 7.000 chevreuils bientôt abattus ?

Le préfet du Doubs, par arrêté annuel, conformément aux dispositions prévues par l’article L425-8 du code de l’environnement, a fixé le nombre minimal et le nombre maximal de chevreuils à "prélever" par territoire en prenant compte des "dégâts causés par cette espèce", selon une information du 24 avril 2024. Ainsi, 7.000 chevreuils ”maximum” pourront être tués dans le département pour la saison 2024-2025. Le public peut donner son avis sur cet arrêté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.65
pluie modérée
le 18/05 à 18h00
Vent
1.27 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
76 %