Alerte Témoin

En Franche-Comté, on garde l'œil sur le pollen d'ambroisie…

Publié le 31/07/2018 - 14:42
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:12

Les premiers prélèvements polliniques de l'ambroisie ont commencé ce mardi 31 juillet 2018 en Bourgogne Franche-Comté. Sept capteurs sont disposés dans la région pour observer la progression de cette plante, "véritable problème de santé publique mais aussi agricole" selon l'ATMO, qui dirige l'étude…

atmo
atmo

L’ATMO, soutenue par l'ARS, rappelle que l'ambroisie est une plante "hautement allergisante : 5 grains de pollen par mètre cube d’air suffisent pour que les symptômes apparaissent chez les sujets sensibles (rhinite, conjonctivite, asthme, urticaire, eczéma...)."

Premiers bulletins le 10 août

Quatre capteurs, gérés par Atmo BFC, sont impliqués dans cette surveillance : Montbéliard, Besançon, Dole et Bletterans. Les observations des capteurs de Dijon, Chalon et Nevers complèteront l’étude.

Les prélèvements ont démarré ce mardi matin et le premier bulletin d’information relatif aux pollens d’ambroisie devrait être diffusé le vendredi 10 août.

Il est possible de le recevoir chaque semaine durant la campagne, directement par mail en s’abonnant via le site www.atmo-bfc.org rubrique « Abonnements ».

Cette étude prendra fin lorsque la pollinisation de la plante sera terminée, aux alentours de début octobre.

Les objectifs de cette étude

Cette campagne de surveillance spécifique à l’ambroisie comporte plusieurs objectifs :

  • Evaluer l’exposition à l’ambroisie en région Bourgogne-Franche-Comté ;
  • Approcher l’origine géographique des pollens captés ;
  • Suivre l’évolution des taux au fil des ans.

Crédit photo : ATMO BFC

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Pensions agricoles : vers une revalorisation en 2022, les conjointes « oubliées », déplore la FNSEA

Un volet de la réforme des retraites revient par la fenêtre: l'Assemblée nationale a validé jeudi une proposition communiste afin de revaloriser les retraites des agriculteurs de 75 à 85% du Smic, mais seulement en 2022, au grand dam des oppositions. La FNSEA a déploré jeudi l'"oubli" des conjointes. Le  texte doit s'appliquer aux retraités futurs, et également actuels, ce que ne prévoyait pas le projet de l'exécutif.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.3
    nuageux
    le 03/07 à 0h00
    Vent
    1.18 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    53 %

    Sondage