Garçon retrouvé pendu en Côte d’Or: l’hypothèse criminelle écartée

Publié le 11/02/2013 - 17:35
Mis à jour le 11/02/2013 - 17:37

L'autopsie de l’enfant de 8 ans, retrouvé pendu samedi 9 février dernier à l'escalier de sa maison à Saint-Bernard en Côte d'Or a été effectuée. Elle a permis d'écarter l'hypothèse criminelle, mais aucun message n'a été trouvé qui permettrait d'accréditer la thèse du suicide.

suicide ou jeu ?

PUBLICITÉ

« Le décès par pendaison est confirmé sans mise en évidence du moindre élément suspect laissant envisager l’intervention d’un tiers« , a indiqué le procureur de la République de Dijon, Marie-Christine Tarrare. « Il s’agit là d’un drame familial qui ne présente aucune connotation pénale« , a ajouté la magistrate.

Aucun message faisant part d’intention suicidaire a été retrouvé par les enquêteurs, a précisé Mme Tarrare. « Je crains qu’on n’ait jamais la réponse de savoir si l’enfant a voulu tester un jeu dont il a entendu parler dans une cour d’école ou s’il a réagi à une situation du moment« , a-t-elle dit.

C’est la mère du petit garçon qui, inquiète de ne plus l’entendre, avait découvert le corps dans cette maison de la localité de Saint-Bernard. 

« Les parents sont dans un tel état de choc qu’il n’a pas été possible encore de procéder à leur audition« , a-t-elle encore souligné, relevant que cette famille « n’était absolument pas connue des services judiciaires« .

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.11
partiellement nuageux
le 24/05 à 15h00
Vent
2.35 m/s
Pression
1013.1 hPa
Humidité
57 %

Sondage