Alerte Témoin

Ivre, il frappe son ex-compagne avec un poulet congelé

Publié le 06/02/2014 - 19:57
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:41

Reconnu coupable d'avoir frappé son ex-compagne avec un poulet congelé, considéré par la justice comme une "arme par destination", un homme de 35 ans a été condamné aujourd'hui à 24 mois de prison, dont 12 mois avec sursis et mise à l'épreuve, par le tribunal correctionnel de Vesoul.

L'homme, qui a déjà été condamné à deux reprises pour des violences sur la même femme, par ailleurs invalide et sous curatelle renforcée, comparaissait pour "violences aggravées avec arme par destination" devant le tribunal de Vesoul.

Hier en début d'après-midi, il se rend à Luxeuil-les-Bains chez son ex-compagne, âgée de 46 ans, et une dispute éclate. L'homme saisit un poulet congelé dans le réfrigérateur, et la frappe avec.
Il gifle également son ex-compagne, la menace de mort et ravage une partie de son appartement. La victime s'est vu prescrire 10 jours d'interruption temporaire de travail (ITT).

Les deux protagonistes étaient ivres au moment des faits. L'agresseur avait 2,40 grammes d'alcool par litre de sang. Ils entretiennent une "relation extrêmement toxique sur fond d'alcool", a indiqué le substitut du procureur, Stéphane Clément. "Ces violences sont totalement inadmissibles. On craint qu'à un moment cet homme passe à des violences supérieures vis-à-vis de madame", a dit Stéphane Clément qui a requis 18 mois de prison dont 10 mois avec sursis.

Le prévenu a été incarcéré à l'issue de l'audience et dès sortie de prison, ils sera placé et hébergé dans une association d'aide aux personnes violentes.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Violences à Dijon : deux condamnations pour trafic de drogue

Deux personnes ont été condamnées ce vendredi 26 juin 2020 pour trafic de stupéfiants et douze autres étaient en cours de jugement, à la suite de l'enquête sur les violences survenues du 12 au 15 juin à Dijon, a indiqué le procureur de la République Eric Mathais.

Il tue sa femme avant de se suicider

En Haute-Saône, les résultats de l'autopsie d'un couple de quadragénaires trouvé mort vendredi dans sa maison incendiée, à Autoreille (Haute-Saône), ont permis d'établir que l'homme avait tué son épouse avant de se suicider, a-t-on appris mardi auprès du parquet.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     20.49
    légère pluie
    le 03/07 à 12h00
    Vent
    2.77 m/s
    Pression
    1020 hPa
    Humidité
    38 %

    Sondage