La Dreal Franche-Comté évalue un système de mesure du covoiturage à la douane de Jougne

Publié le 20/05/2015 - 11:08
Mis à jour le 20/05/2015 - 18:37

Pour la première fois en Europe, un système de mesure de la pratique du covoiturage va être expérimenté au niveau de la plate-forme douanière de Jougne/Vallorbe, du 26 mai au 17 juin 2015.

img_7107.jpg
©damien poirier

Expérience

PUBLICITÉ

Cette démarche s’inscrit dans le contexte général de la problématique des migrations quotidiennes des travailleurs frontaliers, qui se traduisent en particulier au poste frontière de Jougne/Vallorbe par de forts encombrements aux heures de pointe du matin et du soir.

1/3 des conducteurs pratiquent déjà le co-voiturage 

En 2012-2013, une étude avait été réalisée au poste frontière de Jougne par le Cerema et la Dreal Franche-Comté, pour évaluer les pratiques et les attentes des frontaliers en matière de covoiturage. L’analyse du millier de réponses recueillies avait montré que 1/3 des conducteurs pratique déjà le covoiturage de manière régulière ou occasionnelle, 1/3 serait intéressé et 1/3 n’est pas intéressé. Selon la Dreal Franche-Comté, « Il existe donc un potentiel significatif d’extension de cette pratique, qui permettrait de faire diminuer le nombre de véhicules, et par voie de conséquence les encombrements. » 

Un comptage automatique du nombre de passagers par véhicule 

L’expérience qui va avoir lieu du 26 mai au 17 juin est la suite logique de l’étude précédente. « Elle permettra à la fois d’évaluer la précision du dispositif et d’avoir une connaissance plus fine du nombre d’occupants dans les véhicules à l’heure de pointe du matin, donnée de base pour estimer le potentiel d’amélioration, et la pertinence de mesures de facilitation » explique la Dreal. 

Le dispositif, constitué de deux appareils photos fonctionnant dans l’infra-rouge, permet de compter automatiquement le nombre de passagers par véhicule. Cet équipement, développé par la société Xerox, est en place aux États-Unis sur des voies réservées au covoiturage. Son expérimentation à Jougne, dans des conditions de circulation différentes, sera une première en Europe. 

« Aucune identification des personnes, ni des véhicules » 

La prise de vues s’accompagnera de l’émission d’un halo rouge de faible intensité. La Dreal Franche-Comté indique qu’‘il n’y aura pas d’identification des personnes ni des véhicules (pas de lecture des plaques d’immatriculation), ni de conservation des images. » 

Cette expérience est pilotée par les services de l’État (DREAL et CEREMA), la réalisation technique étant assurée par la société Xerox, avec le soutien logistique de la Direction Interdépartementale des Routes Est et un financement par Xerox, l’Ademe et la DIR-E.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Ginko : les évolutions de la rentrée 2019 dans le Grand Besançon

Ginko : les évolutions de la rentrée 2019 dans le Grand Besançon

Plus de tramways aux heures de pointe ; un renforcement sur la ligne 3 ;  de nouveaux itinéraires sur les lignes 10, 12 et Plan B en cas de problème sur le tram ; des fréquences rehaussées le samedi sur les lignes 7 et 9 ; de nouvelles lignes entre Saint-Vit et Micropolis (ligne 59)  et entre Montfaucon et Saône (Ginko Proxi M) : voici les nouveautés de la rentrée dévoilée sur le site Ginko.voyage.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.33
ciel dégagé
le 22/08 à 9h00
Vent
4.07 m/s
Pression
1024.26 hPa
Humidité
61 %

Sondage