La nouvelle carte des régions : "une vraie cohérence avec quelques inconvénients"

Publié le 19/05/2015 - 10:19
Mis à jour le 19/05/2015 - 18:29

La nouvelle carte régionale "renforce la cohérence économique interne des régions" et va donc favoriser leur croissance, sauf pour trois d'entre elles : Bourgogne/Franche-Comté, Centre-Val de Loire et Nord-Pas-de-Calais/Picardie, selon une étude de France Stratégie

o-carte-13-regions-570.jpg
©dr
PUBLICITÉ

Au 1er janvier 2016, la France métropolitaine (hors Corse) ne comptera plus que douze régions, au lieu de 21, 14 régions disparaissant pour se fondre dans de nouvelles entités. Le nouveau découpage propose « des régions économiques plus cohérentes que le précédent », car « moins de départements subissent des forces centrifuges qui les éloignent de leur région », soutient l’étude publiée cette semaine par cet organisme de concertation et de réflexion placé auprès des pouvoirs publics. Selon les trois auteurs (France Stratégie et université Paris-Dauphine), « une région est dite cohérente si moins de 25% de ses départements sont concernés par une telle force centrifuge », mesurée par l’intensité des échanges humains et économiques avec une autre région. 

Le gouvernement ne s’est jamais vraiment expliqué sur le découpage qu’il avait proposé il y a bientôt un an, le 2 juin 2014, pour faire ‘des régions plus fortes’, faisant valoir que ‘la carte idéale n’existe pas’. Il avait accepté un remaniement assez profond par le parlement de son projet initial, à condition de ne rattacher aucun département à une autre région que celle à laquelle il appartient aujourd’hui. Dans le découpage actuel, explique l’étude, la force centrifuge s’exerce sur 24 départements. Ils ne seront plus que 16 l’an prochain. 

En Bourgogne/Franche-Comté, trois départements sur sept regardent plutôt ailleurs : Territoire de Belfort, « qui a des liens forts avec la grande région du Nord-Est », la Nièvre et la Saône-et-Loire en raison de la localisation de Nevers et Mâcon, tout proches d’autres régions que la leur. « Cette région se caractérise par des déplacements de travailleurs et des liens financiers relativement soutenus, mais elle ne se distingue ni par un degré d’intégration élevé, ni par une ouverture forte » sur ses voisines, estime France stratégie. 

Quant au Centre-Val de Loire, au périmètre inchangé, « cette région est assez peu cohérente », car les déplacements des travailleurs entre les départements qui la composent sont « assez limités » et pour partie extérieurs à la région: les travailleurs d’Eure-et-Loir vont vers l’Ile-de-France, une part de ceux du Cher ont leur activité professionnelle en Bourgogne. 

Fusionner Bretagne et Pays de la Loire, plutôt une bonne idée 

Le Nord-Pas-de-Calais/Picardie est lui aussi assez hétérogène. En effet, ‘ »de nombreux résidents » de l’Oise travaillent en Ile-de-France, tandis que les propriétaires des entreprises de l’Aisne sont davantage liés à la région Alsace/Lorraine/Champagne-Ardenne.

A un degré moindre, Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon présente des faiblesses. Pour les liens strictement économiques, le Gard a plus à voir avec PACA (et notamment avec le Vaucluse), et le Gers avec l’Aquitaine, fusionnée avec Poitou-Charentes et Limousin. 

Au contraire, la grande région de l’Est « est parfaitement cohérente », aucun de ses dix départements ne regardant vers une autre région, alors que c’était le cas dans l’ancien découpage pour la Meuse, le Bas-Rhin et les Vosges, souligne l’étude. 

Même diagnostic pour la Bretagne, dont « aucun département » ne lorgne hors des limites régionales ni, d’ailleurs, n’attire des départements voisins. Il n’en reste pas moins qu’elle entretient « des liens assez étroits », au plan de l’actionnariat des entreprises, avec les Pays de la Loire. Selon les chercheurs, « une grande région les réunissant n’aurait pas réduit la cohérence et aurait renforcé l’intégration »

Côté Est, cette fois, la fusion de Rhône-Alpes avec l’Auvergne ‘apparaît très cohérente, avec des déplacements domicile-travail et des liens d’actionnariat assez forts’. Un bémol, « seul le Cantal est très faiblement intégré dans la région et plus tourné vers Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon ». Plus au sud, PACA, aux contours inchangés, est cohérente, « à l’exception du Vaucluse, très lié au Gard ». 

Selon France stratégie, réaffecter des départements confrontés à des forces centrifuges, tels que le Cantal, le Gard et l’Orne, ne serait pas une solution car « ces réaffectations créeraient de nouvelles forces centrifuges ». Il vaudrait mieux, pour eux comme pour « les départements isolés », « mettre en place des politiques permettant de favoriser les liens économiques avec le reste de la région ».

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.75
légère pluie
le 20/08 à 12h00
Vent
1.7 m/s
Pression
1024.45 hPa
Humidité
85 %

Sondage