La population franc-comtoise en augmentation depuis 10 ans

Publié le 03/01/2013 - 17:40
Mis à jour le 03/01/2013 - 17:51

Le département du Doubs est celui dont la population progresse le plus vite en région. Entre 1999 et 2010, il a gagné 28.708 habitants.

Croissance

PUBLICITÉ

Les nouveaux chiffres du recensement dressent un bilan plutôt positif de l’évolution de la population en Franche-Comté. Grâce à un seuil naturel positif (plus de naissances que de décès) et à des échanges équilibrés sur le plan migratoire, la région comptait 54.704 habitants de plus au 1er janvier 2010, avec 1.171.763 habitants au total.

Depuis 1999, tous les départements bénéficient ainsi d’un accroissement de la population. La croissance de la population régionale continue en outre à augmenter sur la période plus récente de 2006 à 2010, plaçant la Franche-Comté au 10e rang des régions métropolitaines. 

La région gagne ainsi deux places par rapport à l’ensemble de la période 1999-2010.

6208 habitants en plus dans le Grand Besançon

D’une façon générale, l’Insee constate que les croissances les plus fortes sont enregistrées dans les communes de petite taille (moins de 1.000 habitants). Tandis que les baisses de population les plus importantes sont remarquées dans celles de 5.000 à 10.000 habitants.

Ainsi, la ville de Besançon intra-muros est-elle passée de 117.733 habitants en 1999 à 116.914 habitants en 2010 (soit 819 habitants en moins). De son côté, la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon comptait au 1er janvier 2010 6208 habitants de plus qu’en 1999, avec une population totale de 176.904 habitants.

Des variations de population qui peuvent s’expliquer par la périurbanisation, la dynamique des travailleurs frontaliers et les problèmes fonciers (disponibilité des terrains, coûts…), entres autres phénomènes.

Valdahon et Morteau tirent leur épingle du jeu

Dans le Doubs, on remarque que les communes situées autour de Clerval, de Pont-de-Roide ou dans l’agglomération de Montbéliard (moins 3.587 habitants entre 1999 et 2010 pour cette dernière), enregistrent un recul marqué de leur population. 

À l’inverse, au sud de la ligne Besançon-Maîche et dans les zones frontalières, on enregistre une forte progression, grâce à l’installation de jeunes ménages. Tout comme pour Valdahon et Morteau, qui ont gagné respectivement 1.061 habitants et 325 habitants entre 1999 et 2010.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.81
couvert
le 20/08 à 3h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1021.57 hPa
Humidité
89 %

Sondage