La préfecture du Jura et le "No Logo festival" ont trouvé un accord…

Publié le 12/08/2014 - 09:57
Mis à jour le 12/08/2014 - 15:22

Les organisateurs du Festival No Logo s’étaient émus fin juillet de la décision de la préfecture du Jura de lui imposer une convention de sécurité de 13.000 euros avec la mise à disposition de gendarmes. Les autorités et le festival ont finalement trouvé un terrain d’entente… 

 ©
©

Sécurité

Pour sa première édition en 2013, le Festival No Logo avait été en quelque sorte victime de son succès avec près de 19.000 festivaliers sur deux jours. Les organisateurs n'en espéraient que 12.000 ! Cette année, le festival a prévu la présence d'une cinquantaine d'agents de sécurité. Or, cette année la préfecture lui imposait une convention de mise à disposition de gendarme facturée 13.000 euros. Impensable pour les organisateurs. Ils n'avaient en effet jamais signé de convention l'an passé, mais surtout, cette décision allait à l'encontre de l'esprit du festival autofinancé et qui compte chaque centime ! Les organisateurs allaient jusqu'à remettre en cause la tenue d'une troisième édition en 2015 à Fraisans.  

Après plusieurs réunions et discussions, les organisateurs du festival No Logo et la préfecture ont trouvé un terrain d'entente. "Une nouvelle convention a été rédigée. Elle propose un dispositif allégé en complément des moyens déjà déployés par les organisateurs pour assurer le bon déroulement de l'évènement. Son coût se voit lui aussi allégé.Une solution satisfaisante pour les deux parties et le futur de leur collaboration."Fin de la mini polémique. Le festival peut démarrer. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

actualité

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Nouvelle association “Cabordes en héritage” dans le Grand Besançon : un parcours pédestre le 23 juin

L’idée de la création de la toute nouvelle association "Cabordes en héritage" vient d’un constat : le patrimoine attaché aux collines de Besançon fait l’objet de bien des attentions de la part de plusieurs associations qui le préservent et le font vivre, qu’il soit viticole ou agricole. Il est cependant apparu à un certain nombre d’amateurs de ce patrimoine que les cabordes ne bénéficiaient pas, faute d’une structure spécifique et disponible, de mesures adaptées à la nécessité de plus en plus pressante de les sauvegarder.

Offre d’emploi : Responsable de salle de sport

OFFRE D'EMPLOI • Nous recherchons un responsable de salle de sport pour accompagner la mise en place d’un tout nouvel espace à Besançon dont l’ouverture est prévue pour le premier trimestre 2025 !
Sportif passionné, vous avez le goût du challenge et du développement ? Rejoignez-nous !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.11
couvert
le 16/07 à 21h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
85 %