La Transjurassienne aura-t-elle lieu ?

Publié le 04/01/2012 - 15:23
Mis à jour le 04/01/2012 - 17:45

 

Les 3 000 skieurs déjà inscrits à la célèbre course de ski de fond pourront-il prendre le départ du 76 km entre Lamoura et Mouthe ? Rien n’est sûr. Non pas en raison des conditions d’enneigement mais d’un avis défavorable de la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (Dreal) de Franche-Comté et du conseil national de protection de la nature. Ce mercredi matin, Trans’organisation a remis un complément d’information à l’Etat.

 ©
©

Réponse le 15 janvier

Le 23 décembre 2011,  à la veille de noël,  Trans’Organisation  recevait un courrier de la Dreal donnant un avis défavorable à la tenue de la course sur le tracé originel de la Transju. L’Etat demande des « des compléments d’informations à fournir pour un nouvel examen du dossier » ainsi que des mesures compensatoires complémentaires, comme de participer à l’information sur les obligations réglementaires relatives à la protection des espèces et du Grand Tétras. « Ce à quoi les organisateurs se sont déjà engagés «  répond l’association.

C’est donc une véritable douche froide pour les organisateurs. Ils estiment que si le tracé de 76 km entre Lamoura et Mouthe est remis en cause, c’est l’esprit même de la course qui est menacée. Elle pourrait alors perdre son label Worldloppet.

Dans un communiqué Trans’Orgnaisation explique que les points d’éclaircissement portent notamment sur la clarification de la partie relative aux impacts par leur reconnaissance réelle pour chacun des parcours envisagés, et la mise en évidence du travail préparatoire réalisé ces 10 derniers mois, en lien avec les DDT du Jura et du Doubs, la Dreal de Franche-Comté pour amener à un parcours nominal et trois parcours de replis de moindre impact.

Ce mercredi 4 janvier, un complément additif au dossier épais de 200 pages a été remis à la DDT du Jura. La réponse est attendue le 15 janvier à moins d’un mos du coup d’envoi de la Transju’.

En attendant, le Haut Jura se mobilise. Un comité de soutien a déjà réunis plus de  5000 signatures pour sauver la course. Des magasins de sport, des entreprises et des sportifs tels Jason Lamy Chappuis ou Manu Jonnier  ou Alexandre Rousselet se battent pour conserver l’esprit de cette course trentenaire…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Journée nationale la qualité de l’air ce jeudi 14 octobre

Ce 14 octobre 2021 se tiendra la 7° édition de la "Journée nationale de la qualité de l’air", organisée par le ministère de la Transition Écologique, en partenariat avec le réseau national des Associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’Air (AASQA). Pour rappel, Atmo Bourgogne-Franche-Comté, est la structure agréée par le ministère en charge de l’environnement qui surveille la qualité de l’air dans la région.

Fin des emballages plastiques au 1er janvier 2022 : la liste des fruits et légumes concernés

Bientôt finies, les courgettes en barquette : dès 2022, de nombreux fruits et légumes frais non transformés ne pourront plus être vendus sous plastique en France, avec des tolérances jusqu'en 2026 pour les plus fragiles comme les fruits rouges, selon un communiqué du gouvernement lundi 11 octobre.

Bourgogne Franche-Comté : une nouvelle enquête participative pour étudier la répartition des escargots sur le territoire

Après une enquête menée en 2020 sur les escargots de jardins avec la participation d'habitants de Bourgogne Franche-Comté, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté - Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI) lance une nouvelle étude cette année pour connaître au mieux la répartition des différents mollusques régionaux. Ouvrez l'oeil !

Herbes folles en ville : un chercheur franc-comtois dit « mille fois oui »

Les herbes qui poussent librement dans plusieurs villes de France dont Besançon réjouissent certains, quand d'autres les accusent d'engendrer divers problèmes. Questionné sur ce sujet lundi dernier, Emmanuel Garnier, directeur de recherche au CNRS au laboratoire Chrono-environnement à l'Université de Franche-Comté, nous affirme que ces herbes rebelles sont essentielles… mais pourquoi ?

Une journée sans voiture à Besançon… et après ?

Le week-end s'annonce bucolique, sportif, nature et sans voiture ! Tout du moins le samedi 25 septembre 2021. A l'occasion de la semaine de la mobilité, du troisième temps fort du festival outdoor Grandes Heures Nature samedi et de Tout Besançon Bouge dimanche à Chamars, la Ville de Besançon a souhaité organisé la première journée sans voiture.

Le Muséum de Besançon va réintroduire 290 Écrevisses des torrents dans la nature

Accompagné de l'Office français de la biodiversité (OFB), le Muséum de Besançon s'apprête à réintroduire dans un ruisseau des Vosges du Nord 290 Écrevisses des torrents juvéniles dont l'espèce est en danger critique d'extinction, a-t-on appris ce jeudi 23 septembre. Cette opération s'inscrit dans le cadre du plan de sauvegarde "Espèces animales en danger au sein de la Réserve de biosphère transfrontalière (RBT) (Vosges du Nord) – Pfälzerwald (Allemagne)".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.3
partiellement nuageux
le 20/10 à 0h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
85 %

Sondage