Le maire de Chalon-sur-Saône demande à armer sa police municipale

Publié le 15/01/2015 - 17:40
Mis à jour le 18/04/2019 - 13:43

Le maire UMP de Chalon-sur-Saône(Saône-et-Loire), Gilles Platret, a annoncé jeudi avoir demandé l'autorisation  d'armer la police municipale en raison du "contexte national". 

PUBLICITÉ

« Nos agents sont sur le terrain et sont exposés à des risques », a-t-il déclaré, estimant que « le contexte national va être long à stabiliser« . Après les attentats de la semaine dernière, des tags haineux avaient été découverts sur les murs d’une mosquée à Chalon, le 9 janvier. 

Selon le maire, les demandes pour armer les 22 agents de la police municipale sont « en cours« . M. Platret a également annoncé la dotation prochaine des policiers municipaux en gilets pare-balles et en armement non létal de type « flash-ball« . « Nous sommes en train d’élaborer une stratégie de défense graduée avec l’usage de l’arme à feu comme ultime recours », a-t-il expliqué. 

Selon le Syndicat de défense des policiers municipaux (SDPM), 43% des policiers municipaux étaient équipés d’une arme en France en 2012. Parallèlement à ces mesures, la ville de Chalon doit se doter, « courant 2015« , de caméras de vidéoprotection dans le cadre d’un contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance. Un engagement de campagne. 

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.06
couvert
le 27/05 à 0h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1015.6 hPa
Humidité
95 %

Sondage