La question de l’armement de la police municipale à nouveau sur la table à Besançon…

Publié le 13/12/2018 - 11:02
Mis à jour le 18/04/2019 - 13:43

Suite à la fusillade de Strasbourg, L’État a porté le plan Vigipirate au niveau "urgence attentat". Ce 13 décembre 2018, Jean-François Longaretti, secrétaire départemental mairie et CAGB Force ouvrière, adresse une lettre à Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, pour lui parler de l'armement de la police municipale.  

police_municipale.jpg
archives ©roman
PUBLICITÉ

Voici la lettre adressée au maire de Besançon ce jeudi :

« Monsieur le Maire,

Suite aux évènements de Strasbourg, des dispositions particulières sont mises en place pour la surveillance du marché de Noël. Le syndicat Force Ouvrière s’étonne de la mobilisation accrue de la Police municipale pour s’en charger.

En effet, un de vos premiers arguments pour ne pas armer votre Police Municipale est de ne pas mettre en danger les agents, comment expliquer alors cette présence sur le marché de noël ?

Ceux-ci n’ayant aucun moyen de riposte, ils ne peuvent donc assurer leur protection et encore moins celle des Bisontins face à une menace terroriste. »

(lettre signée par Jean-François Longaretti)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

arme police municipale

Le marché de Noël a rouvert sur la promenade Granvelle à Besançon

Le marché de Noël a rouvert sur la promenade Granvelle à Besançon

Suite à l’attentat meurtrier au marché de Noël de Strasbourg mardi soir,  le niveau Attentat du plan Vigipirate a été décrété. Fermé une matinée, le marché de Noël de la place de la Révolution rouvrait déjà à 12h30 ce mercredi. Le marché de Noël de Granvelle, resté fermé depuis ce mercredi, a rouvert comme prévu ce jeudi 13 décembre 2018 à 11h00.  

Dans la catégorie

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Le cas de Vincent Lambert, resté paraplégique après un grave accident de la route en 2008, suscite de vifs débats en France. Ces derniers se sont intensifiés depuis l'arrêt des soins et le volte-face ce lundi soir de la cour d'appel de Paris qui ordonne leurs reprises. Que dit la loi ? Réponses…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.77
légère pluie
le 25/05 à 3h00
Vent
1 m/s
Pression
1016.05 hPa
Humidité
95 %

Sondage