Alerte Témoin

Le plan Hollande pour l'emploi "est une insulte" aux chômeurs selon un député de l'Yonne

Publié le 18/01/2016 - 10:44
Mis à jour le 18/01/2016 - 10:44

Le plan d'"urgence" pour l'emploi que doit détailler lundi 18 janvier 2016 François Hollande "est une insulte aux 5.743.600 chômeurs de France", a affirmé Guillaume Larrivé, député de l'Yonne, un des porte-parole du parti Les Républicains.

guillaume_larrive_hemicycle1.jpg
Guillaume Larrivé © X Bouillot CC Assemblée Nationale

Sur le Code du travail, le président de la République "empile les rapports", a dénoncé M. Larrivé lundi matin sur RFI. "On ne modifie en rien aujourd'hui les paramètres du Code du travail, on ne touche pas aux contrats de travail, on ne touche pas aux horaires de travail". "Dans quelle planète vit François Hollande et vivent les membres de son gouvernement pour imaginer qu'il suffirait de verser un petit chèque de 1.000 ou 2.000 euros à une entreprise pour qu'elle se mette à embaucher ? Et pourtant c'est ça qu'il va proposer, ça n'est pas responsable", a-t-il déclaré.

"Il n'y a pas de vraies modifications de structures pour rendre notre économie plus agile"

"Quant à la multiplication des pseudo-formations (...), l'objectif c'est de faire baisser artificiellement les statistiques pour tenir cette promesse
d'inversion de la courbe du chômage, mais franchement cela ne va abuser personne", a-t-il poursuivi. "On constate une augmentation très forte du nombre de demandeurs d'emploi parce qu'il n'y a pas de vraies modifications de structures pour rendre notre économie plus agile, plus mobile, plus créatrice de richesses et d'emplois".

En fin de matinée, François Hollande annoncera ses dernières mesures aux acteurs de l'entreprise et de l'emploi, ainsi qu'aux principaux leaders
syndicaux et patronaux, présents au Conseil économique, social et environnemental (Cese). Il a déjà révélé les principaux axes lors de ses voeux télévisés : 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs, des mesures en faveur de l'apprentissage et une aide à l'embauche pour les TPE et PME. Plusieurs médias évoquent sur ce dernier point une prime de 1.000 à 2.000 euros pour toute embauche d'un salarié rémunéré jusqu'à 1,3 fois le Smic.

"Les chefs d'entreprise ne sont pas des chasseurs de prime", souligne de son côté Xavier Bertrand (LR) dans un entretien lundi aux Echos. "Il vaut
mieux une baisse des charges, c'est lisible et surtout durable", estime le président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. "Dès la fin du mois de janvier, je ferai voter la prise en charge par la région NPDCP d'un quart des charges patronales pour tout emploi nouveau jusqu'à 1,6 Smic dans les entreprises de moins de 250 salariés", ajoute l'ancien ministre du Travail.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Impôts sur le revenu 2019 : 300.000 déclarations attendues dans le Doubs

Ce vendredi 5 juin, le nouveau directeur de la Direction départementale des Finances publiques du Doubs, Thierry Galvain, a fait le point sur la déclaration d'impôts sur le revenu 2019. Pour rappel, les télé-déclarants doivent effectuer d'éventuels changements et signer leur déclaration avant le 8 juin (12 juin pour la version papier).

Les investissements étrangers multipliés par deux en Bourgogne Franche-Comté

+115% en 2019 • Selon un bilan de  Business France, l'attractivité de la France a continué à s'améliorer en 2019, avec un nombre record de décisions d'investissement et d'emplois créés par des entreprises étrangères.  En Bourgogne Franche-Comté les investissements directs étrangers (IDE) ont même été multipliés par deux l'an passé.

Une aide supplémentaire pour les crèches face au déconfinement progressif

La Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) a décidé mercredi 3 juin 2020 de prolonger l'aide financière "exceptionnelle" versées aux crèches, encore limitées dans l'accueil des enfants à cause du coronavirus, et d'attribuer une aide supplémentaire aux structures qui rouvrent afin de compenser les surcoûts en équipements sanitaires.

Fête des mères : le fleuriste Petite Fleur vous invite à commander vos bouquets à l’avance !

PUBLI-INFO • La Fête des Mères, qui tombera cette année dimanche 7 juin, se déroulera dans des conditions sanitaires particulières, y compris chez les fleuristes. La boutique Petite Fleur à Besançon appelle ses clientes et ses clients à commander leur bouquet afin d'éviter une fréquentation trop importante en magasin le jour J.

Déconfinement : quelles mesures à respecter dans les cafés et les restaurants ?

Les restaurants et cafés dans les départements "verts" dont la Bourgogne Franche-Comté ont rouvert au public depuis le 2 juin 2020. Nous nous sommes procurés des documents officiels envoyés aux gérants de bars et restaurants pour connaître les mesures obligatoires qu'ils doivent prendre et les attitudes attendues des clients qui les fréquenteront...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.84
couvert
le 06/06 à 3h00
Vent
5.27 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
92 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune