Les répercussions de la crise 2008-2009 amplifiées en Franche-Comté

Publié le 03/06/2014 - 11:48
Mis à jour le 15/04/2019 - 15:27

La crise financière mondiale s’est manifestée en France à partir du second semestre 2008. Le PIB de la région a reculé de 2,8 % en 2008, alors que la baisse est à peine amorcée au niveau national (- 0,1 %). En 2009, le PIB franc-comtois a encore reculé de 3,5 %, contre 3,2 % en France. La crise a profondément modifié la structure économique de la Franche-Comté …même si elle reste en 2011 la première région industrielle de France.

 ©
©

Si en 2010 et 2011 l'activité a respectivement  progressé de 0,5% et de 1,6 % en Franche-Comté, le PIB régional se situe au même niveau qu'en 2000 alors que le PIB national a retrouvé fin 2011 son niveau d'avant crise.

Les effets de la crise par secteur

Services marchands : la valeur ajoutée recule de 2008 à 2010 avant de se stabiliser en 2011.

Construction : le secteur a davantage subi les effets de la crise qu'au niveau national. Alors que l'activité reprend dans la plupart des secteurs en 2011, la construction n'est toujours pas repartie.

Industrie : Fortement touchée, la valeur ajoutée industrielle recule de 1,8 % en 2009 avant de se redresser en 2010.  

La branche des matériels de transport présente des évolutions très marquées dans la région (- 20 % de valeur ajoutée en 2009 et + 25 % en 2010) comme en France métropolitaine.

L'industrie automobile est une des branches les plus touchées pendant la crise : la production française a fortement chuté en 2009, notamment parce que les constructeurs ont réduit drastiquement leurs stocks. Dans la région, l'activité dans les matériels de transport repart ponctuellement en 2010, soutenue en particulier par le rebond de la consommation automobile en France lié à la prime à la casse. À partir de 2011, l'activité dans l'industrie ralentit en raison notamment de l'arrêt de la prime à la casse et de la dégradation du climat conjoncturel à partir du printemps.

La Franche-Comté reste la première région industrielle française

 En 2011, en Franche-Comté comme en France métropolitaine, les services marchands et les services non marchands sont les deux secteurs qui pèsent le plus dans l'économie. Ils représentent respectivement 30 % et 25 % de la valeur ajoutée franc-comtoise. Le secteur du commerce, transport, hébergement et restauration arrive ensuite avec 15 % de la valeur ajoutée.

Une profonde transformation de la structure économique

 Compte tenu des  différences de croissance, le poids des secteurs dans l'appareil productif franc-comtois a subi de profondes mutations  notamment dans l'automobile. 

Si la Franche-Comté reste la première région industrielle française avec 21 % de la valeur ajoutée dans ce secteur (contre 13 % en France métropolitaine), le poids de l'industrie dans la valeur ajoutée régionale a diminué de neuf points entre 1993 et 2011. En effet ces dernières années, la croissance de la valeur ajoutée régionale a été essentiellement tirée par les services marchands bien que ce secteur se soit moins développé qu'en moyenne en France métropolitaine : + 5 points en Franche-Comté sur cette période. Entre 1993 et 2011, la valeur ajoutée augmente dans tous les grands secteurs à l'exception de la construction.

Chiffres clés de la Franche-Comté

 

Valeur en 2011

Rang régional en 2011*

Rang régional en 1993*

PIB (en milliards d'euros)

28,7

20

20

Valeur ajoutée (en milliards d'euros)

25,7

20

20

PIB par habitant (en euros)

24 392

17

12

Part de la valeur ajoutée industrielle (en %)

21,4

1

1

Part de la valeur ajoutée dans les services (en %)

54,4

19

19

  * Rang sur les 22 régions de France métropolitaine.Source : Insee (Comptes régionaux [base 2005]) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt des panneaux photovoltaïques au stade Léo Lagrange de Besançon ?

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.22
légère pluie
le 19/06 à 18h00
Vent
2.7 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
72 %