Manifestation contre le Grand cirque de Saint-Petersbourg : 'Les animaux ne sont pas des clowns !'

Publié le 10/04/2018 - 14:26
Mis à jour le 10/04/2018 - 16:26

L’association de protection des animaux Humanimole collectif animaliste bisontin Le Cable et des citoyens organisent une manifestation mercredi 11 avril 2018 devant Micropolis à Besançon pour protester contre la présence du Grand cirque de Saint-Petersbourg

 ©
©

"Le Grand cirque de Saint-Petersbourg exhibe ses animaux maltraités sur le parking de Micropolis", selon Humanimo en expliquant : "Maltraités forcément, puisque les éléphants ont tous été capturés dans la nature, en Afrique, arrachés à leur famille et emprisonnés à vie."

Le collectif de protection des animaux que les éléphants sont "emprisonnés pour faire quelques tours douloureux sous un chapiteau bruyant. Avons-nous déjà vu des éléphants s’assoir sur un tabouret ou faire le poirier dans la savane ? Non !". Selon lui, "la place des éléphants n’est pas sur une « piste aux étoiles », la place des fauves n’est pas dans une cage ! Nous sommes au XXIe siècle, il est temps de changer notre regard sur les animaux. Il est temps de les libérer de leurs chaines et de les transférer dans des sanctuaires."

Infos +

  • Manifestation contre le Grand cirque de Saint-Petersbourg
  • Mercredi 11 avril 2018
  • A partir de 17h15 devant Micropolis à Besançon
  • Des citoyens indignés, les militants d’Humanimo et du collectif Le Cable invitent les bisontin-e-s sensibles à cette situation à les soutenir.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.21
peu nuageux
le 21/04 à 21h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
92 %