Particuliers employeurs : généralisation fin janvier de l'avance immédiate du crédit d'impôt

Publié le 18/01/2022 - 18:45
Mis à jour le 18/01/2022 - 16:55

Les particuliers employeurs bénéficieront dès fin janvier 2022 de la généralisation du dispositif d’avance immédiate sur le crédit d’impôt dédié, a indiqué mardi le ministre délégué chargé des Comptes publics Olivier Dussopt, confirmant des mesures annoncées en 2021.

 © Khaligo CC0 PXB
© Khaligo CC0 PXB

Dans le secteur de l’aide à domicile, l’Urssaf recense 1,87 million d’employeurs directs et 680.000 salariés. En matière de garde d’enfant, elle dénombre 770.000 employeurs directs et 243.000 assistants maternels.

"Ce lancement, qui sera effectif le 28 janvier prochain, marque la première étape de la généralisation de l'avance immédiate des aides fiscales et sociales au titre des services à la personne, expérimentée depuis septembre 2020 à Paris et dans le département du Nord", précise le ministère dans un communiqué.

"En pratique, à compter de janvier 2022, les particuliers employeurs qui utilisent le service de déclaration simplifié CESU+ pourront déduire du salaire versé à leur salarié le montant de crédit d'impôt services à la personne correspondant", est-il encore détaillé.

Le dispositif permet ainsi à ses bénéficiaires de ne payer que 50% du coût réel de la prestation, l'Etat se chargeant de régler l'autre moitié directement auprès du salarié ou de l'entreprise prestataire.

De prochaines étapes dans la généralisation des avances immédiates des aides fiscales et sociales sont annoncées: dès avril, elle sera proposée aux "usagers de services intermédiés (via des organismes mandataires, prestataires ou plateformes)."

"Dans un second temps", elle concernera les "bénéficiaires de l'APA (allocation personnalisée d'autonomie) et de la PCH (prestation de compensation du handicap) et la garde d'enfant".

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022 a fixé l'année 2023 comme échéance pour les premiers, et l'année 2024 pour la garde d'enfant.

Ces dispositifs de "crédit d'impôt instantané" avaient été annoncés dès février 2021 par Olivier Dussopt, qui voulait alors en faire un moyen de lutter contre le travail au noir.

"Pour les foyers modestes qui renoncent parfois à embaucher, cette réforme est une très bonne initiative car elle supprime l'élément bloquant qu'était l'avance de trésorerie", s'est réjouie la Fédération des particuliers employeurs de France (Fepem) dans un communiqué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Salon de l’agriculture : une nouvelle médaille d’or pour le Kirsch de Fougerolles AOC Peureux 

Le Kirsch de Fougerolles AOC Peureux a obtenu une nouvelle médaille d'Or le 27 février 2024 au Concours général agricole 2024. ”Une véritable fierté pour la Maison d'obtenir pour la deuxième année consécutive”, cette récompense pour cette eau-de-vie iconique de son terroir fougerollais, qui marque, en 2024, les 160 ans des Grandes Distilleries Peureux.

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.54
couvert
le 04/03 à 15h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
85 %