Pollution aux particules fines à Montbéliard :les limitations de vitesse réduites de 20 km/h sur l’A36

Publié le 29/12/2015 - 15:48
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:14

Atmo Franche-Comté, association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air en Franche-Comté, prévoit un dépassement du seuil d’information et recommandations en particules PM10 ce mardi 29 décembre 2015 et mercredi 30 décembre dans le secteur de l’Aire Urbaine Belfort Montbéliard Héricourt Delle.

peage_autoroute_015.jpg
@carvy

30 décembre 2015

PUBLICITÉ

En conséquence, en application des arrêtés préfectoraux n°2014199-0017, 2014196-0001, ainsi que de l’article R.411-19 du Code de la Route, les limitations de vitesse sont réduites de 20 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée sur le tronçon de l’autoroute A36 traversant l’Aire Urbaine pour tous les véhicules (poids lourds, véhicules légers) à partir du mercredi 30 décembre 2015.

Rappels sur le plan de protection de l’atmosphère (PPA)

L’Aire Urbaine Belfort Montbéliard Héricourt Delle fait l’objet d’un Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA), initié suite aux dépassements de valeurs limites réglementaires de la concentration dans l’air en microparticules (PM10). Ce PPA a pour but de réduire localement la pollution atmosphérique et ainsi d’améliorer la santé de la population de l’Aire Urbaine, notamment les plus fragiles.

Les 22 mesures mises en œuvre au travers de ce PPA doivent permettre de garantir une qualité de l’air conforme aux critères réglementaires et ainsi préserver la santé de la population.

  • Pour plus d’informations concernant cet épisode de pollution, contactez le service régional et départemental de la communication interministérielle : pref-communication@doubs.gouv.fr
  • Pour consulter les valeurs et l’évolution de l’épisode en direct ou s’abonner gratuitement aux newsletters et alertes : www.atmo-franche-comte.org 
(Communiqué)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.73
couvert
le 24/05 à 3h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
92 %

Sondage