Pontarlier : le réseau de chaleur alimente désormais 2.570 logements...

Publié le 04/02/2021 - 15:09
Mis à jour le 04/02/2021 - 15:12

Préval Haut-Doubs, établissement public pour la prévention et la valorisation des déchets, a engagé depuis 2016 un programme de développement du réseau de chaleur afin de permettre d'accroître le nombre d'abonnés pouvant bénéficier d'une énergie locale. 2.570 logements sont à ce jour alimentés grâce à ce réseau de chaleur, apprend-on ce mois de février 2021.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA ©
OLYMPUS DIGITAL CAMERA ©

Le réseau chaleur, qu'est-ce que c'est ?

C'est un véritable chauffage central à l’échelle de Pontarlier. Il alimente en chauffage et eau chaude sanitaire différents bâtiments avec une énergie locale dite de récupération, provenant principalement de la combustion des déchets.

Le nombre d’abonnés a triplé ces dernières années

L’objectif de cette extension était d’amener le réseau sur des lieux encore non desservis par le tracé d’origine.

En quatre ans, le réseau s’est étendu à travers la ville, alimentant des zones capitales comme les portes du centre de ville (salle Morand, auberge de jeunesse, église St Bénigne...), les zones industrielles des Gravilliers et du crêt de Dale, de nombreux établissements scolaires, des équipements sportifs (dont le stade Paul Robbe), des entreprises, mais aussi des copropriétés, des parcs de logements sociaux et dernièrement la maison médicale et l’ilot St Pierre.

Ces travaux d’extension ont sillonné la ville, traversé le boulevard Pasteur, longé la rue de la Paix, passé sous la rocade, permis de déneiger automatiquement le parking du lycée Xavier Marmier... Aujourd’hui, le réseau alimente 69 points de livraison, grâce à 17,7 km de canalisations souterraines. Près de 31 000 MWh ont été distribués en 2020.

  • En 2020, le bailleur social Habitat 25 a fait le choix de raccorder trois de ses bâtiments existants au réseau de chaleur : Rue du Lycée 67 logements, La Fontaine 45 et 62 logements, soit un total de 174 logements.

"Ce chauffage est vertueux et compétitif", souligne Préval qui précise que la valorisation énergétique est effectuée par incinération des déchets. "De plus, la taille et la gestion industrielle des installations leur permettent d’obtenir de meilleurs rendements de combustion et de plus faibles rejets que la plupart des installations classiques de chauffage", est-il précisé.

En collaboration avec différents acteurs locaux (ADEME, Ville de Pontarlier, Département du Doubs, Région Bourgogne Franche-Comté ) Préval a dessiné les orientations de développement : d’ici 2030, environ 140 abonnés pourraient être alimentés par le réseau. Pour les 10 prochaines années à Pontarlier, la stratégie de raccordement se poursuivra avec l’alimentation de bâtiments phares comme la Mairie, le théâtre Bernard Blier, le musée, la bibliothèque, l’espace Pourny, la maison Chevallier, le futur centre nautique ... La quinzaine de bâtiments identifiés aujourd’hui alimentés au gaz représente une consommation énergétique, estimée de l’ordre de 9 000 MWh, soit l’équivalent de 900 logements.

Depuis 2015, le montant des travaux s’élève à 3,5 millions d’euros, soutenus par l’ADEME via le Fonds de chaleur pour un montant de 1,9 million.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

une

Pontarlier : le réseau de chaleur alimente désormais 2.570 logements…

Préval Haut-Doubs, établissement public pour la prévention et la valorisation des déchets, a engagé depuis 2016 un programme de développement du réseau de chaleur afin de permettre d'accroître le nombre d'abonnés pouvant bénéficier d'une énergie locale. 2.570 logements sont à ce jour alimentés grâce à ce réseau de chaleur, apprend-on ce mois de février 2021.

Chien, chat, poisson, hamster… Quelles solutions pour faire garder les animaux domestiques avant de partir en vacances ?

Au lieu d'abandonner son chien ou son chat (ou tout autre animal...) au bord de la route ou dans la forêt, la solution la plus saine est de les emmener avec soi en vacances ! Pour les autres, d'autres solutions existent pour prendre soin d'eaux quand il n'est pas possible de les emmener avec soi… Voici cinq idées pratiques !

Elève confiné, ce qui me manque le plus…

En cette période inédite de confinement, des élèves de 3e du Collège Diderot à Besançon nous parlent aujourd'hui  de ce qui leur manque le plus au quotidien et surtout de la façon  dont ils gèrent ce manque. Retour en enfance pour la plupart. Et cela n'a pas l'air de leur déplaire...

Viralata, Le fils du caïman : le dernier roman de Sébastien Acacia

Une invitation au voyage... • Après sa trilogie Neuvième PlanèteSébastien Acacia a publié son quatrième roman Viralata, Le fils du caïman le 22 juin 2018. Entre autobiographie et fiction, l'auteur bisontin fait voyager le lecteur à Rio de Janeiro, une ville qui l'a éperdument marqué. Deux jours après sa sortie, ce roman s'est hissé à la troisième place des ventes sur Amazon… Interview.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.85
légère pluie
le 04/03 à 21h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
96 %

Sondage