Prêtre égorgé près de Rouen : "Renoncer à nos valeurs (...) serait une forme de victoire pour la barbarie"

Publié le 28/07/2016 - 11:02
Mis à jour le 28/07/2016 - 11:02

Après l’attentat survenu dans l’église où le prêtre Jacques Hamel a été égorgé alors qu’il était dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen mardi 26 juillet 2016, Jacques Vuillemin, ancien adjoint au maire à Besançon et écrivain, parle de barbarie et invite la population à « rester unie » et à ne pas renoncer « à nos valeurs » dans sa nouvelle contribution pour maCommune.info.

 ©
©

"La barbarie vient de frapper à nouveau en France, dans une église. Un prêtre assassiné à l'arme blanche, un fidèle gravement blessé.

Plus que jamais nous devons faire front tous ensemble, affirmer notre unité, nous rassembler pour affronter tous ensemble la menace terroriste.

Unis, nous serons plus forts que la barbarie.

Plus que jamais, il faut refuser les querelles qui nous divisent, les critiques qui nous affaiblissent ;

La France est une démocratie. Elle ne doit jamais oublier qu'elle est une démocratie. Une démocratie ne répond pas à la haine par la haine.

Renoncer à nos valeurs, au respect de notre droit, serait une forme de victoire pour la barbarie.

Mais notre démocratie est fragile. Elle a besoin de toutes ses forces pour se défendre, elle a besoin de chacun d' entre nous ; refusons la peur qui serait la victoire de la barbarie.

Notre solidarité, notre cohésion, notre union dans le respect de nos valeurs, de notre démocratie est le meilleur rempart contre la barbarie."

  • Rédaction : Jacques Vuillemin
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

actualité

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.98
couvert
le 26/06 à 6h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage