Réforme de la police : l’expérimentation sera généralisée dès septembre

Publié le 07/04/2021 - 17:45
Mis à jour le 07/04/2021 - 11:21

L’expérimentation d’une direction unique au sein des services de police sera généralisée en France dès le mois de septembre.

 © D Poirier
© D Poirier

Le projet d'unification des services de police sous une direction unique passe une étape supérieure. Dès septembre, la réforme de l'organisation de la police, déjà expérimentée dans trois départements depuis janvier, sera généralisée à l'ensemble du territoire, a fait savoir mardi l'entourage de la Place Beauvau.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait laissé entendre mi-mars sa volonté de généraliser cette nouvelle organisation dès septembre, avait révélé Le Monde dans son édition de mercredi. Il s'agit d'une accélération du calendrier de mise en place de cette réforme qui, quand elle avait été annoncée, était conditionnée à la réussite de l'expérimentation.

Mi-novembre, lors de la publication du livre blanc de la sécurité intérieure, Gérald Darmanin avait annoncé l'expérimentation, à compter du 1er janvier, d'une nouvelle organisation de la police dans trois départements : le Pas-de-Calais, la Savoie et les Pyrénées-Orientales.

Dans un entretien accordé au Parisien, le ministre de l'Intérieur avait pourtant affirmé que l'expérience"durera[it] un an avant que le système soit généralisé s'il est concluant".

Cette nouvelle organisation consiste en la création dans chaque département d'une direction unique ayant sous son autorité la sécurité publique, la police judiciaire et la police aux frontières.

Une atteinte prévisible à la démocratie

Dans ce projet de réforme de la police, il est prévu que ce nouveau directeur soit placé sous l'autorité d'un directeur de la zone de défense, plus étendue. Il y a actuellement sept zones de défense et de sécurité en métropole. Si les organisations syndicales de policiers avaient accueilli, mi-novembre, positivement cette réorganisation territoriale, des responsables de la police n'avaient pour leur part guère manifesté d'enthousiasme.

Dans une interview au Monde, un commissaire de PJ en région affirmait qu'un tel projet était "une atteinte prévisible à la démocratie".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.62
nuageux
le 18/06 à 9h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
83 %