Réforme de l'assurance-chômage applicable : les intermittents ne lâchent rien !

Publié le 01/10/2014 - 17:30
Mis à jour le 01/10/2014 - 17:31

Une trentaine d'intermittents du spectacle a manifesté ce mercredi 1er octobre dès 10h devant l'agence Pôle Emploi à Témis entourée d'une trentaine de policiers. C'est aujourd'hui que la réforme de l'assurance-chômage est appliquée à l'ensemble de la population après trois mois d'"essai" sur le statut des intermittents. 

img_0476.jpg.jpeg
Les intermittents (et journalistes) discutent avec la Direction départementale de Pôle Emploi ©Yann Carou
PUBLICITÉ

« On s’est rassemblé au Pôle emploi pour demander des éclaircissements sur ce nouveau système de l’assurance-chômage à la direction départementale qui a répondu à toutes nos questions et qui a confirmé tout ce qu’on sait depuis des mois, tout ce que nous crions à tue-tête » nous raconte Yann Carou, intermittent, « elle nous a confirmé la complexité de cette réforme et sa crainte par rapport aux réactions de la population… même s’il y a aussi eu des non-dits » précise-t-il. 

Il s’agit, d’une façon générale, de la baisse des indemnités, des droits rechargeables pour l’ensemble des chômeurs. Tant qu’un chômeur n’a pas écoulé ses droits rechargeables, il ne peut pas prétendre à d’autres droits.

Exemple : une personne qui a travaillé pendant cinq ans et gagnait 1.000 euros par mois perd son emploi. Elle peut percevoir des indemnités de chômage pendant 5 ans. Au bout de 3 mois au chômage, cette même personne retrouve un emploi et gagne 2.000 euros par mois pendant 10 ans. Si elle perd une nouvelle fois son emploi, le calcul de ses droits ne s’effectuera pas en fonction de ses dernières fiches de salaire, mais en fonction de ses droits qu’elle devait percevoir pendant 5 ans lorsqu’elle s’est retrouvé au chômage la première fois qu’elle n’a pas « consommé ».

« Nous n’avons pas vandalisé les deux pôles emplois cette nuit »

Yann Carou et Christophe Gaiffe nous expliquent « On a appris une chose incroyable en discutant avec la Direction, c’est que les deux autres pôles emplois étaient fermés à cause de vandalisme dans la nuit et nous accuse ». Les deux intermittents tiennent à déclarer que « cette fois-ci ce n’est pas nous. Ça confirme que les gens commencent à comprendre que ce n’est pas un problème propre aux intermittents, mais un problème général ! Les partenaires sociaux qui ont signé l’accord vont être mis à rude épreuve ».

Une réunion devrait être organisé au mois d’octobre concernant le cas des intermittents avec un spécialiste.

Les intermittents continueront leurs actions pour sauver leur statut ces prochains mois.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

RGIS recrute pour ses inventaires

RGIS recrute pour ses inventaires

Offre d'emploi • RGIS, société spécialisée dans la réalisation d’inventaires pour les acteurs majeurs de la grande distribution et la distribution spécialisée (hypermarchés, supermarchés, grandes enseignes de sport, prêt-à-porter, parfumerie…), recherche des inventoristes à Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.96
ciel dégagé
le 21/09 à 18h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1014.06 hPa
Humidité
72 %

Sondage