Rencontres entre start-ups à Besançon : un accélérateur pour l'innovation  

Publié le 14/02/2022 - 17:35
Mis à jour le 15/02/2022 - 16:07

Accelere’Health • Une dizaine de start ups up de Lyon et de Sion (Suisse) étaient à Besançon cette semaine à la rencontre de leurs confrères du propulseur du pôle des Microtechniques. Dans le cadre du programme Accelere’Health, elles ont pu découvrir les acteurs, les opportunités et spécificités de l’écosystème bisontin.

Le pôle d'excellences des microtechniques (PMT) porte le projet d'accélération et d'innovation "Propulseur", notamment dans les domaines des technologies de santé et des secteurs de l'aéronautique. À ce titre, elle accompagne 27 start-ups sur toute la Bourgogne-Franche-Comté - dont deux tiers dans le domaine de la santé – qui représentent aujourd'hui 150 salariés pour un chiffre d'affaires cumulé de 3 M€.

Une semaine de connexions

Mieux se connaitre, partager les bonnes pratiques, échanger. Tels étaient les enjeux de la visite de neuf start-ups sélectionnées en provenance de Lyon et de Suisse.

Dans le cadre du programme commun Accelere’Health, quatre start-ups bisontines s'étaient déjà rendus en octobre dernier au cœur de l'écosystème Valaisan pour nouer des contacts dans un objectif business.

"Notre objectif, dans le cadre de ce programme, est de catalyser l'innovation" souligne Renaud Gaudillère, directeur général du PMT. "C'est à la fois pour les start-ups l'occasion de découvrir un autre écosystème, d'autres manières de fonctionner, de réfléchir, mais aussi d'échanger sur les meilleures pratiques d'accélération. Concrètement, nous avons organisé des réunions sur le financement, le développement, mais aussi des prises de rendez-vous. Une start-up suisse a par exemple rencontré une équipe du CHU de Besançon pour exposer son projet. Elle a pu nouer des contacts et échanger autour de points de vigilance qui ont pu être soulevés…"

"L’intérêt est également de proposer à ces jeunes start-ups des moments de partage d’expériences, qui sont importants pour faire mûrir leur projet, mais aussi pour enrichir leurs carnets d’adresses dans un objectif business ! ", précise Jean-François Milan, start-up manager au sein du PMT et membre de l’organisation d’Accelere’Health.

Confronter les bonnes pratiques...

Julien Fabre, président et fondateur de la start-up bisontine Fab'One, a participé à ces journées d'échanges. Pur produit comtois issu de l'Ensmm et d'une école de commerce, il a imaginé il y a quatre ans un dispositif connecté qui agrège et simplifie la pratique outdoor grâce à un seul et unique outil.

Après une levée de fond de 700.000 € et le lancement des précommandes en juin sur la plate-forme de crowfunding internationale Indiegogo, les premières livraisons sont prévues pour la fin d'année.

"Ces journées de réseautage et d'informations que nous venons de vivre permettent de confronter les bonnes pratiques entre start-ups qui connaissons souvent les mêmes problématiques (….) Ce que nous aurions fait autrement ? Par exemple c'est de vendre le plus vite possible…" nous confie le jeune entrepreneur âgé de 27 ans. "Mais nous sommes accompagnés et soutenus par tous les acteurs de l'écosystème qui nous aident pour que ça marche…"

Info +

Avec un réseau de 250 adhérents industriels, le PMT est naturellement devenu co-organisateur d’Accelere’Health. Lancé en 2021 pour développer des projets innovants en santé, ce programme transfrontalier rassemble des acteurs de la région Auvergne-Rhône Alpes, de la Bourgogne Franche-Comté et du Canton du Valais. Il bénéficie du soutien du programme européen de coopération territoriale INTERREG France-Suisse et a déjà permis à 4 start-ups bisontines de rencontrer l’écosystème Valaisan en octobre 2021 et d’entamer la commercialisation de leurs produits.

  • Le pôle d'excellences des microtechniques est un acteur du développement économique en Bourgogne Franche-Comté. Pôle de compétitivité depuis 2005, il apporte son soutien à l’innovation et aux entrepreneurs, en animant l’écosystème santé en Région Bourgogne-Franche-Comté via son cluster PMT Santé et le Centre de développement et d'innovation pour les dispositifs médicaux et les biothérapies (Bio Innovation).

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.73
nuageux
le 20/04 à 6h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
89 %