Sorties festives : un quart des habitants de Bourgogne Franche-Comté ont déjà conduit sous l'emprise d'alcool

Publié le 12/12/2019 - 15:26
Mis à jour le 12/12/2019 - 15:26

#BienRentrer •

À la veille des fêtes de fin d'années, les associations Prévention Routière et Assurance Prévention relancent une opération de sensibilisation sur les dangers de l'alcool au volant et en profitent pour révéler les résultats d’une enquête régionale du nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité. En Bourgogne Franche-Comté, l'alcool au volant est à l'origine de 30 % de la mortalité routière.

ethylotest alcool au volant.jpg
© d poirier

Pour lutter contre le risque « alcool et conduite », une campagne de communication #BienRentrer démarre ce samedi 14 décembre en Bourgogne-Franche-Comté.

Mieux comprendre les comportements sur la route lors des sorties festives. C'est tout l'objet de cette étude menée sur un échantillon de plus de 5.000 personnes, dont 232 répondants en Bourgogne Franche-Comté.

les principaux enseignements de l'enquête :

  • Près de 8 habitants de la région sur 10 déclarent se rendre à une soirée festive au moyen d’un véhicule même occasionnellement et 13% le font toutes les semaines.
  • lors de ces sorties, 24% reconnaissent conduire après avoir bu de l’alcool
  • 5% déclarent avoir vécu ou assisté à un accident grave causé par l’alcool.
  • 30% de la mortalité routière de la région

Le constat est d’autant plus "alarmant" pour les associations, qu’en moyenne, 64 personnes ont perdu la vie sur les routes de la région Bourgogne-Franche-Comté au cours des 5 dernières années, dans un accident impliquant de l’alcool. 

Des signes d'encouragement

L’enquête montre toutefois que les habitants de Bourgogne-Franche-Comté semblent prévoir leurs retours de soirée et privilégient principalement trois solutions :

  • ne pas boire d’alcool pour reprendre le volant (36%);
  • désigner un capitaine de soirée (31%)
  • limiter sa consommation d’alcool (33%)...

"Cependant, cette dernière solution n’est pas fiable et peut se révéler dangereuse" expliquent les associations en raison du temps d’élimination qui n'est connu ou non respecté, la "dose-bar" d'unité d'alcool souvent surdosée à domicile, et le non-usage de l’éthylotest pour valider la reprise du volant...

Plus que 10 jours pour s’organiser !

C’est pourquoi, les associations Prévention Routière et Assurance Prévention déploient partout en France un dispositif de prévention grâce à la campagne #BienRentrer.

Le 14 décembre, dans 40 villes de France, des bénévoles iront à la rencontre des habitants de la région pour leur distribuer des éthylotests et animeront des ateliers de sensibilisation au risque « alcool et conduite » (parcours lunettes alcool et atelier « dose-bar/dose maison »).

  • Pour Besançon, la distribution des éthylotests et flyers se tiendra dans la zone commerciale de Chateaufarine de 10h à 12h à proximité du magasin Courir.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Covid-19 : l’ARS et le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté verseront une indemnité exceptionnelle aux étudiants infirmiers

Les étudiants en soins infirmiers mobilisés pour faire face à l’épidémie dans le cadre de leurs stages vont recevoir une indemnisation exceptionnelle de l’ARS et du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, apprend-on dans un communiqué samedi 14 novembre 2020.

Covid-19 : le centre de dépistage Mourras ferme. Un nouveau centre ouvre le 16 novembre rue des Causses à Besançon

Le drive ouvert depuis fin septembre rue du Dr Mourras fermera ses portes ce samedi 14 novembre en fin de journée afin d’offrir un centre de dépistage en intérieur durant les mois d’hiver. Un nouveau site de dépistage en intérieur ouvrira ses portes le lundi 16 novembre à 8 heures au 6 rue des Causses à Besançon. 
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.99
ciel dégagé
le 28/11 à 0h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
82 %

Sondage