Alerte Témoin

Strasbourg-Port Bou/Nice: les excuses du patron de la SNCF

Publié le 28/12/2010 - 11:53
Mis à jour le 28/12/2010 - 11:53

Le président de la SNCF Guillaume Pepy a estimé que la succession d'incidents qui a conduit le train de nuit Strasbourg-Port Bou/Nice à accumuler plus de treize heures de retard, hier, "ne peut être acceptée", et assure suivre personnellement l'enquête interne qu'il a ordonnée.

1293541661.jpg
Guillaume Pépy ©archives carvy
PUBLICITÉ
"La série d'incidents que vous avez subie n'est pas admissible", a-t-il affirmé dans une lettre aux passagers. "Cette succession d'incidents est, évidemment, tout à fait exceptionnelle. Elle ne peut être acceptée. Je sais que l'assistance et l'information ont été, pendant ce trop long voyage, partielles. Il a manqué un certain nombre de plateaux repas et les informations successives auraient dû être meilleures", a reconnu le patron de la SNCF.

"Je veillerai personnellement à ce que l'enquête ordonnée ait les suites nécessaires", a souligné M. Pepy, invitant les passagers à contacter directement par courriel le directeur des grandes lignes "pour traiter les situations particulières".

Détaillant tous les malheurs survenus à ce train, du départ retardé de Strasbourg à "l'évacuation de quelques voyageurs alcoolisés", M. Pepy s'attarde dans sa lettre sur le "changement de conducteur (qui) devait être assuré" à Belfort, et ne l'a pas été.  "La +planification+ du conducteur de relève a été, par une erreur grave, annulée. Les conditions météorologiques ont rendu la recherche d'un conducteur disponible puis son acheminement en taxi depuis Lyon extraordinairement longs. L'enquête ordonnée dira, d'ici lundi 3 janvier, si une autre solution existait", relève Guillaume Pepy.

Présentant au nom de la SNCF ses "excuses pour ce très mauvais voyage", M. Pepy a rappelé que l'entreprise allait rembourser leur billet et offrir un aller-retour aux quelque 600 passagers du train.

Parti un peu en retard de Strasbourg dimanche soir, le train a connu "une succession exceptionnelle d’incidents" qui se sont traduits par de nombreux arrêts plus ou moins prolongés, si bien que ses quelque 600 passagers sont arrivés à destination tard dans la soirée lundi, et non dans la matinée comme prévu.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Aménagement de la RN57 entre Beure et Micropolis : où en est-on ?

Le bilan de la deuxième phase de concertation publique sur le projet d’aménagement de la RN57 entre les "Boulevards" à Besançon et la commune de Beure a été mis en ligne sur le site internet de la DREAL le 11 février 2020. Habitants, acteurs, usagers ont donné des avis, suggestions et autres réactions sur ce projet de mise à 2 x 2 voies.

Comment relancer le Fret ferroviaire face aux transports routiers en Bourgogne Franche-Comté ?

Avec 300 km de lignes dédiées et plus de 18 500 trains par an en Bourgogne Franche-Comté, SNCF Réseau veut renforcer le transport des marchandises par le rail pour répondre aux enjeux de "développement durable, développement du trafic et développement économique". Un forum s'est tenu fin janvier à Dijon pour construire l’avenir du fret ferroviaire dans la région.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.36
légère pluie
le 21/02 à 0h00
Vent
5.25 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
89 %

Sondage