Surdose mortelle d'une adolescente : trafiquant condamné à six ans de prison

Publié le 26/09/2015 - 14:30
Mis à jour le 26/09/2015 - 19:07

Le fournisseur en drogue d'une adolescente de 14 ans, morte fin juillet 2014 après une surdose, a été condamné vendredi soir à six ans de prison par le tribunal correctionnel de Chalon-sur-Saône.

ecstasy-02.jpg
©DEA - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ecstasy-02.jpg
PUBLICITÉ

Reconnu coupable notamment d’homicide involontaire, non-assistance à personne en danger et trafic de drogue, l’homme de 35 ans a également été interdit de séjour en Saône-et-Loire durant cinq ans. Fin juillet 2014, quelques jours après sa disparition, le corps d’Alicia, 14 ans, avait été trouvé, tout habillé, flottant à la surface d’un étang à Givry (Saône-et-Loire). Des analyses avaient mis en évidence chez la jeune fille une dose massive d’ecstasy pouvant expliquer son décès. Début octobre 2014, un chauffeur-livreur habitant Chalon-sur-Saône, avait été interpellé et écroué pour avoir fourni de la drogue à la victime. L’homme a reconnu lui avoir vendu à plusieurs reprises du cannabis mais il a nié lui avoir administré de l’ecstasy.

Devant le tribunal, l’homme, à l’allure sportive, qui a donné de multiples versions sur le déroulement du soir du drame, a raconté que l’adolescente, qui paraissait excitée, avait « fait une crise » au petit matin à son domicile. « Elle est morte devant moi », a-t-il poursuivi. « Paniqué », pour se débarrasser du corps, il l’avait « mis dans une valise et amené jusqu’à l’étang ».

Le trentenaire, qui connaissait l’entourage de l’adolescente, avait ensuite participé aux recherches organisées par la famille d’Alicia après sa disparition. Plus tôt dans l’après-midi, la procureure Caroline Mollier avait requis à son encontre une peine de huit ans de prison.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.12
légère pluie
le 25/05 à 21h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1018.08 hPa
Humidité
95 %

Sondage