Un accident de train surviendra dans le tunnel du Mont d'or le 30 novembre

Publié le 22/11/2013 - 11:25
Mis à jour le 24/11/2013 - 16:05

Un exercice simulant un accident de train dans le tunnel du Mont d'Or, reliant Dijon à Vallorbe, aura lieu dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre prochains. Objectif : évaluer les procédures d'alarme et la coordination franco-suisse à des échelons stratégiques, opérationnels et tactiques. Les intervenants s'appuieront sur le Plan bilatéral pour la coordination des secours au Tunnel du Mont d'Or, signé en 2003 par la France et la Suisse. Il aura fallu un an et demi pour organiser cette simulation.

i._epaillard-patriat.jpg
Isabelle Epaillard-Patriat ©Alexane

Exercice de simulation

PUBLICITÉ

Dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre 2013, l’Etat-major cantonal de conduite vaudois (EMCC), en charge des catastrophes, organise, en collaboration avec le Service interministériel régional des affaires civiles et économiques de défense (SIRACEDPC) français et la Préfecture du Doubs, un exercice simulant un éboulement provocant un accident de train.

L’exercice se déroulera avec 120 passagers qui se sont portés volontaires et 176 personnes comprenant :

  • SNCF (10 personnes)
  • SDIS (110)
  • Samu (20)
  • Gendarmerie (15)
  • Mairie (1)
  • Préfecture (20)

Et des moyens matériels tels un TGV, huit ambulances, des engins d’intervention, une tente PMA, un poste de commandement Sdis, cinq véhicules de secours et deux engins de mesures.

Tout cela pour coordonner l’intervention dans le Tunnel du Mont d’Or long de six kilomètres (dont cinq du côté français) et très humide. « C’est un endroit très particulier » précise Isabelle Epaillard-Patriat, sous-préfète et directrice de cabinet du Préfet du Doubs, « et pour la première fois en France, des mesures concernant la qualité de l’air seront réalisées au cours de l’exercice » ajoute-t-elle.

« Aucun thème n’est plus important qu’un autre »

Cet exercice aura pour but de « vérifier et valider si tout ce qui a été mis en place est adapté à ce type de situation de crise » indique la sous-préfète.  « C’est aussi une manière de vérifier que tout se coordonne bien entre les gendarmes, les pompiers, la SNCF, la police, les familles des victimes et les médias. Aucun thème n’est plus important qu’un autre » précise-t-elle.

L’alerte sera jouée en tant réel des deux côtés de la frontière. Un pré-positionnement des services sera mis en place toutefois, leur engagement sera effectué en respectant les délais de routes rencontrés en situation réelle.

Un nouvel exercice est prévu fin 2014 et pourrait porter sur un risque chimique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.5
pluie modérée
le 22/09 à 18h00
Vent
5.82 m/s
Pression
1010.99 hPa
Humidité
95 %

Sondage